[Tamba Portrait] Aminata Djigo, « Djigui Sembe », 2ème vice-présidente du Conseil Départemental

Cette femme a tout pour plaire. Elle est au foyer, elle est dans les champs et depuis trois, jours dans les instances de décision, à la deuxième vice présidence du conseil départemental de Tambacounda. Aminata Djigo a un franc parler déroutant et des convictions fortes dont celle consistant à croire que l’un des rôles d’un cadre intellectuel est de se battre pour promouvoir la richesse et c’est peut être pourquoi, elle excelle maintenant dans l’agro industrie.

Aminata Djigo a vécu un quart de siècle à Tambacounda, et pour illustrer son attachement à ce terroir, ces chaudes larmes qu’elle a versées un jour de l’année 1995, quand on lui avait annoncé son affectation au lycée Vanvo. Aminata a fait des pieds et des mains pour rester à Tambacounda. Ce professeur de Lettres a officié une décennie durant au lycée Mame Cheikh Mbaye et a contribué à la formations de plusieurs cadres de la région, et comme elle est adepte de la perfection et cherche toujours à en faire davantage, elle a un moment rangé la craie pour postuler à la tête d’un projet de l’Usaid appelé Usaid/PAEM (Projet d’Appui à l’Enseignement Moyen). Sept années durant, « Djigui Sembé » a étalé à la face du monde une autre facette de sa très forte personnalité, celle d’un manager hors pair. 17 collèges flambant neuf entièrement équipés d’un coût de 100 millions de nos francs l’unité, sortiront de terre et le concept de collèges de proximité venait d’être lancé, proximité géographique, proximité avec les parents et implication de ces derniers dans la gestion des dits établissement, histoire de transcender avec brio l’épineuse problématique de l’accès. Ce défi une fois relevé à la très grande satisfaction des populations, surtout avec le somptueux collège de Fongolimbi perché sur une colline à partir de laquelle vous avez une belle vue sur la république de Guinée voisine, Mme Dia née Aminata Djigo a encore satisfait aux exigences managériales d’un autre projet de l’Usaid dénommé Usaid/EDB (Education De Base). Ici, au bout d’un an et demi, elle dira avoir comme impression de s’enliser dans une indescriptible routine. « Puisqu’avec les 17 collèges de proximité construits sur l’étendue de la région naturelle du Sénégal Oriental la question de l’accès était pratiquement résolue, il fallait faire dans la qualité, c’est pourquoi j’ai préféré opté pour le projet Usaid/EPQ (Education Pour la Qualité » nous a-t-elle confié dans sa jolie robe de jacobine. Quatre années durant, Mme Dia a mouillé le maillot surtout pour la limitation à une portion congrue du taux de redoublement en 6e avec la mise en œuvre du volet remédiation de ce projet qui prenait en charge les élèves de 6e dans les cinq compétences de base en français et en mathématiques. Ami Djigo a aussi beaucoup fait pour l’accès et le maintien des filles à l’école parce qu’elle fait partie de celles qui ont sué à grosses gouttes pour que la fondation « Sonatel » octroie des bourses aux filles issues de familles aux revenus limités.

Aminata Djigo, « Djigui Sembé » qui a depuis ses années de lycée mis les pieds dans le plat en politique avec un parti de gauche, a décidé de descendre dans le landerneau politique à Tambacounda, parce qu’elle avait réalisé que c’était la meilleure manière de plaider certaine causes et de les défendre une fois installé dans les sphères de décision. « J’avais du mal à comprendre que le conseil régional promette de mettre l’eau et l’électricité dans les collèges et que ce ne soit guère réalisé », expliquera celle que certains habitants de la région appellent la « Dame de fer ». En 2009, la coalition « Sopi » l’enrôle et elle devient conseillère régionale. Au sein de cette institution, elle présidera la commission « Coopération Décentralisée » et deviendra en 2011 membre du Conseil des Collectivités territoriales  de l’Uemoa (le Sénégal avait six représentants).

Aujourd’hui, Aminata Djigo est élue conseillère départementale sous le manteau de Benno Bok Yaakaar, et ce « Yaakaar » porté sur elle par ses pairs qu’elle n’a d’ailleurs jamais cessé de remercié, qui fait qu’elle aujourd’hui la deuxième vice présidente de cette institution, la toute première dans l’histoire du Sénégal. Il n’y a qu’à espérer que « Djigui Sembé » apportera toute son expérience à la bonne marche du conseil départemental drivé par une équipe de jeunes visiblement pressés de montrer à la face du monde qu’il était plus que jamais temps d’envoyer à la retraite certains politiques qui avaient fini de se fossiliser.

Aminata Djigo, pertinemment convaincue que le seul moyen de promouvoir la richesse est la création de petites et moyennes entreprises ou industries, excelle depuis trois saisons dans les activités agropastorales avec ses 15 ha de terre que son entreprise individuelle « Aminata Business Coopération » exploite et où elle élève 1300 sujets dans un poulailler construit et bien équipé à cet effet. Et comme elle ne manque pas de cordes à son arc, Aminata Djigo et une de ses amies ont porté sur les fonds baptismaux une autre entreprise dénommée « Sen Business » pour le développement d’activités agro industrielles sur 40 ha.

www.tambacounda.info/

  • Tima

    Toutes mes félicitations !!!!!

  • bathia ndao

    Toutes mes félicitations belle soeur que le Tout Puissant vous accompagne dans tous vos projets

  • http://www.tambacounda.info/2014/07/19/tamba-portrait-aminata-djigo-djigui-sembe-2eme-vice-presidente-du-conseil-departemental/ fatima

    toutes mes félicitations
    pleins succès à vous et à toute l’équipe
    que nos vœux vous accompagnent
    ma certitude c q seuls le travail et l’engagement doivent motiver tout Etre humain
    qu Allah vous protège

  • Boye Diallo

    Cette grande dame est un model pour toute l’Afrique , longue à toi Aminata

  • MMe BA

    Félicitation sister ce n’est que du mérite . Que DIEU t’ASSISTE DANS CETTE MISSION NOBLE mais exaltante. Tout TAMBA connait ton abnégation et ton sens de la solidarité .Tu as aidé beaucoup de jeunes filles à réussir dont ma propre fille et tu t’en ai occupé comme si elles étaient tes propres enfants .Yala nala YALA fay .Dara doula téyé ,en avant sa kanam!!!!!!!!!!!

  • Larraine Denakpo

    Aminata is a true force of nature and I am proud to have had the pleasure of working with her and counting her as a friend. Best wishes to her and all her family and friends. I am sure she will accomplish much in her new post in Tamba.

  • dabo

    trop fier de mon prof de lettres
    il y a 20 ans vous étiez devant nous pour nous transmettre des connaisses sur la littérature française et africaine
    20 ans plus tard vous accédez à une station stratégique du département. c’est une source de fierté surtout si on sait l’amour que vous portez pour la région. Combien d’enseignants son passés par cette ville sans jamais vouloir y rester.
    Vous avez contribué à faire de nous ce que nous sommes aujourd’huiavec des centaines d’autres jeunes tambacoundois qui ont fréquenté le lycée Mame Cheikh Mbaye.
    Encore une fois merci Madame Djigo
    et je me vois dans l’obligation de vous accompagner dans la mesure de mes compétences
    je vous contacterai en off toutefois je vous laisse mon mail vdabo@yahoo.fr

  • Jerome Byukusenge

    This is great! You really deserve Congratulations, two thumbs up!

  • Aimée Espérance MATUNGULU

    Ah ma chère AMINATA, tu as mérité et c’était notre souhait de te voir élevé car tu as les atouts suffisants, je pense encore à notre séjour aux USA, je ne cessé de te dire que tu es brave et tu réagissait toi aussi MATUNGULU.
    Mes vives félicitations , tu dois démontrer au monde que le combat de la Femme pour la promotion du Genre n’est pas une aventure mais plutôt une réalité pour concrétiser la complémentarité dans tous ce que nous faisons Homme-Femme. Les neuf Femmes Africaines qui ont fait le Programme aux USA en Sept 2012 peuvent vous être utiles et n’hésite pas de me contacter en cas de besoin. Aussi partage ton expérience pour inspirer les autres . Bravooooooooooooooooooo AMINATA . DJIGO. Aimée Espérance MATUNGULU, de la République Démocratique du Congo

  • Djenaba Wana

    Toutes mes félicitations
    merci beaucoup à tous ceux qui ont écrit cet article
    on n’en dira jamais assez sur cette grande dame, qui a engagé ce combat depuis très jeune.
    Sa générosité et sa franchise sont disséminée au sein de sa famille comme un océan.
    Grande sœur tu es notre fierté.
    Ce potentiel est à promouvoir pour émergence de notre pays
    Diebel migné

  • Abdoulaye Diallo

    toutes mes félicitations, que dieu te protège ma ex soeur(hiii…rire) , je sais que pour sortir tambacounda de l’impasse on peut compter sur ton engagement et ton esprit très positif pour le développement de cette ville.

  • http://www.yahoo.com Liz

    BRAVO Aminata!!! tu l’a vraiment mérité. Que le succès t’accompagne dans cette noble et lourde tâche. Amen

  • Aby silla

    Félicitations Amy “la star”
    Qu Allah le Tout Puissant te garde ,guide tes pas et tes actes
    Tu l as vraiment mérité tu es une battante avec un coeur d or
    Continue d être une actrice du développement local qui fait notre fierté

  • GARBA ADAMOU Hadiza

    Toutes mes felicitations AMINATA, vous êtes vraiment efficace,la patience est un remède, c’est aussi un bon exemple pour les autres femmes, qu’Allah le tout Puissant nous accompagne dans nos bonnes œuvres Ameen

  • HASNA MOUMIN BAHDON

    BRAVO Aminata!!! Tu l’as vraiment mérité. Que le succès t’accompagne dans cette noble et lourde tâche. Tu as mérité et c’était notre souhait de te voir élevé car tu as les atouts suffisants, je pense encore à notre séjour aux USA, je ne cessé de te dire que tu es brave. Encore bravo.

  • Els Salembier

    Bonjour Aminata!
    Très contente de te rencontrer comme ça! Félicitations avec l’ article et tous tes projets… Je voudrais bien être en contact avec toi. Ca fait longtemps. Je suis en Belgique… mais l’Afrique me manque tous les jours…

  • Aminata GUEYE, Assistante de l’AMS

    Ma Chaa ALLAH Tourandoo !
    Quoi dire après tant d’éloges, sinon rappeler des moments inoubliables qu’on a passé ensemble avec Anta dans un même appartement, à Marrakech au Sommet d’Africités. D’une simplicité démesurée tu étais la dernière à choisir ou dire ton opinion, et la nuit tu nous faisais rire à couper le souffle. A notre arrivée tu déclinas ton identité pour te faire passer pour une simple accompagnatrice de la délégation de Tamba et ce n est que lors de ta présentation dans l’un des ateliers qu’on a su ce que tu représentais réellement , et après ce que je viens de lire, “Dou chance, mérite laa”.
    Que DIEU fasse que tu sois la première femme à diriger les destinées de notre cher Sénégal, car je sais que “Aminata Bussness Coopération” deviendra de faite “Aminata bussness pour le social”.