Navétanes : Monsieur le préfet, le pire a été frôlé hier soir au stade…

 

Monsieur le préfet dans  ces colonnes, je voudrais commencer par vous rendre compte de ce qui se passe au stade régional de Tamba, avec l’organisation des matchs par l’ODCAV. Et d’ailleurs, si vous tardez à réagir et à rappeler les uns et les autres à la raison, ne soyez pas surpris un jour de voir une catastrophe pire que celle du jola, s’y produire. Et tout cela, du fait de gens pour ne pas dire des « dirigeants » en manque de vision et de  considération sur les gens, sur les équipes  et sur les compétitions même qu’ils organisent et qui pourtant leur servent de strapontins.

Monsieur le préfet, depuis quelques temps, les matchs organisés par l’Odcav la structure mère des zones, se jouent sans aucune sécurité, dés fois même sans l’assistance des sapeurs pompiers. Cet état de fait est déplorable et frise même le je-m’en-foutisme de la part des responsables qui marcheraient  par la tête. Il n’y a que les agents de la sécurité de proximité (ASP) qui y  assurent un simulacre de sécurité, les bras ballants. Tout cela, pour ces « dirigeants » cupides à la limite même voraces, de pouvoir mieux se délecter des délices et autres avantages offerts par les recettes des rencontres. Comment comprendre que les zones, instances inférieures à l’Odcav aient organisé toutes leurs rencontres avec une sécurité assurée par la police et les secours par les sapeurs  pompiers et que l’Odcav, l’instance supérieure, veuille outrepasser cette mesure ? et pourtant, ces dirigeants aiment crier sur tous les toits qu’ils sont à cheval sur les textes et les dispositions réglementaires. Ils s’en battent…

Monsieur le préfet, ce qui s’est passé hier soir au stade est plus que regrettable. En l’absence des policiers au stade durant la rencontre Yoon-WI Vs Santos, une décision arbitrale contestée a failli virer au drame. Les supporters du Santos déchainés, se sont rués sur la pelouse, pour s’en prendre à l’arbitre et le lyncher à mort. Il a fallu moult interventions et beaucoup de génie, pour sortir les arbitres du stade, loin des yeux et de la furie des supporters plus que remontés.

Ces dirigeants là, si vous ne les rappeler pas à la raison, s’ils ne sachent pas raison gardée et revoir leur boulimie et leur cupidité à la baisse, ils créeront  une catastrophe dont les conséquences seront incommensurables. L’incident d’hier soir doit sonner le déclic et amener l’autorité que vous êtes, à sévir afin que les choses se repassent comme elles se doivent.

Chers dirigeants, la boulimie, la tyrannie, la cupidité et l’arrogance ne mènent à rien et nulle part.

Par Abdoulaye Fall/www.tambacounda.info/

  • Moi Tamba

    Moi je me demande à quoi servent les Navétanes, depuis leur instauration, le Sénégal n’est pas Champion d’Afrique en foot !!!!

  • awa fall

    A mon avis, le mouvement navétane est un cancer pour l’économie de ce pays. Le navétane enrichit qui ? Quelle est sa valeur ajoutée dans l’économie d’un pays ? Et pourtant à cause des navétanes, les champs sont désertés pendant la saison des pluies ce qui accentue la pauvreté et la famine qui menacent chaque année. Au même moment, il y a un groupuscule de “dirigeants” qui font la pluie et le beau temps avec les subventions, les recettes des rencontres, les dons…etc ! Dans nos villes, c’est encore pire, les jeunes ouvriers ne travaillent plus, leurs ateliers fermés à cause des navétanes. Comment atteindre dans ces conditions l’autosuffisance alimentaire si les jeunes qui doivent être dans les champs sont au stade? Peut-être que ce sont les singes comme ces dirigeants de l’Odcav pour ne pas dire de l’ONCAV qui vont cultiver nos les champs ou autres périmètres rizicoles et horticoles….! A cause du mouvement navétane qui démobilise la jeunesse sénégalaise, je jure que ce n’est pas demain l’Emergence !

  • ida

    bonjour éviter les répétitions s’il vous plait un compte rendu doit être précis et claire merci

  • Ibrahim koté

    moi mon intervention se limite en un point essentiel qui est la question securitaire pour denoncer ds un premier temps le nombre elevé denfant ki entre ds ce stade moyennant la modique somme de 200 frs aussi les personnes preposées a la securité ki st minimes par rapport a cette foule en liesse ds les tribunes et aux alentours du stade egalement la securité des joueurs mm et de leur encadrement technjque les joueurs soignés avec de la glace pas de trousseaux medicals pour ne citer ke cela que des mesures soient prises pour assurer la securité lors de ses joutes footballistiques pour que puisse sepanouir la jeunesse de tamba

  • http://www.tambacounda.info/2014/03/27/lettre-ouverte-m-le-ministre-de-la-culture-propos-de-la-promotion-supposee-de-linceste-chez-les-bedik/ bouba

    MR FALL vous avez écrit une excellente lettre au prefet de tamba counda et je voudrai me joindre à cette lettre pour lancer un véritable cri d’alarme pour dénoncer les violences qui ont eu lieu dans le stade de foot ball de tamba mais, moi mon intervention va au delà du prefet de tamba et s’adresse aux responsables étatiques à savoir le président de la république et son gouvernement plus précisement au ministre de l’intérieur , au ministre de la justice et au ministre du sport .J’ai été toujours surpris jusqu’à présent qu’il y’ait pas de drame avec des morts et des bléssés graves dans nos stades de foot vue le laxisme criant des autorités étatiques et pour mieux illustrer mes propos, les évenements qui ont émaillés la rencontre sénégal – cote d’ivoire le 12 octobre 2012 au stade L.S.S de dakar qui a fallu une sanction de la C.A.f avec 1 an de suspension du stade l.s.s et une amende de 50.000dollars et 50.000dollars en sursis en cas de récidive dans un délai de deux ans .A ma grande stupéfaction sont les éscuses du président Macky à son homologue ivoirien ADO mais ni le président , ni le ministre du sports , ni les membre FSF fédération sénégalaise de foot ni le ministre de la justice n’ont initié la moindre enquéte ni d’investigation pour trouver les responsables les identifié et les sanctionnés pour qu’un tel évenement ne se reproduise plus dans un stade de foot ou de lutte les deux sports les plus populaires de notre pays .Conséquence ne soyons pas surpris le jour qu’il y’aura des morts et des bléssés dans un stade à tamba, kaolack, dakar , st louis, mbour etc…Souvent les prefets et gouverneurs sont à l’image du pouvoir central qui les nomme , moi je suis catégorique y’aura une catastrophe incommensurable dans nos stades la question c’est quand ? où ? son ampleur ? croyez moi ce n’est ni mon voeux, ni mon souhait mais hélas, tous les ingrénients sont réunis pour un drame se produit le navétane est utile car cela permet de détecter des talents et surtout occuper les jeunes pour ne pas tomber dans délinquence . L’occassion pour moi de rendre hommage à un frére ,ami , parent , sanakhoun Abdou diakhité qui a commencé par les navétanes pour devenir grand joueur du Niani repose toi moi frére je suis certain tu as une place au paradis . BOUBA DIASPORA 75012 PARIS.

  • Indéga

    Mais à quoi bon faire un commentaire si les autorités ne réagissent jamais. On a beau sonner l’alerte elles gardent le mutisme et se complaisent à s’offusquer . Il faut qu’il ait mort d’homme pour qu’on les voit réagir : moi je suis outré voire même scandalisé quand je vois tout ce qui ce passe dans les navétanes continuer à se reproduire sans que personne ne pipe mot. Merci aux journalistes car au moins vous, vous jouez votre rôle de visionnaire et d’éveil

  • http://www.tambacounda.info/2014/03/27/lettre-ouverte-m-le-ministre-de-la-culture-propos-de-la-promotion-supposee-de-linceste-chez-les-bedik/ bouba

    INDEGA Je pense il faut en parler pour faire prendre conscience les responsables pas simplement les autorités administratives mais tous les acteurs du monde sportif à tous les échelons pas simplement dans le foot mais aussi dans la lutte deuxiéme sport du sénégal . On voit quand il y’a des grands combats de lutte y’a souvent des morts les navétanes sont nécessaires car c’est un moyen d’éducation. Le sénégal n’a rien appris du drame du JOOLA c’est dommage pour un pays qui se dit état de droit.BOUBA DIASPORA 75012 PARIS