Tambacounda : [Photos] finale communale édition 2014, Santos explose Rakadiou d’Ely Sy par 3 buts à Zéro.

La finale communale de cette année a vécu hier dimanche au stade régional de Tambacounda. La rencontre qui mettait aux prises le puissant Rakadiou de notre ami Ely Sy  aux protégés du président Dodo Diawara, a été un match de haute facture. Cependant, les poulains du tonitruant coach du Rakadiou, Mbacké  Ndao,  ont bu le calice jusqu’à la lie. Par trois fois de suite, les attaquants du Santos ont secoué leur  filet.  Le match s’est joué sans round d’observation. A l’entame déjà, les attaquants des deux équipes ont sorti leurs griffes, toutes acérées. Le ballon a bien circulé  des deux côtés. Les supporters se sont régalés car, des buts, il y en avait du côté du Santos qui a culminé  devant Rakadiou. A la 31éme minute de la première mi-temps,  Abdoulaye Diop, le percutant  numéro 7 du Santos, sur une passe millimétrée de Sidy Diarra alias Bébé, a ouvert le score. 1 but à zéro, ce sera le score à la pause malgré la détermination des poulains de Mbacké Ndao à remettre les pendules à l’heure. A la reprise,  Rakadiou, toutes griffes dehors, s’est montré encore beaucoup plus engagé pour essayer de revenir à la hauteur de son adversaire, mais que nenni car, c’était un jour (Sans) tos ».  A la 71éme minute de jeu, le passeur du premier but le numéro 8 cette fois-ci, réussit  à corser l’addition. Bébé pour les plus intimes participe à sa manière au festival de buts de la soirée. Deux buts à zéro, le sort du match est presque scellé avant que Mamadou Kanté  n’arrive, sur pénalty,  à définitivement le faire. Trois buts à zéro, Rakadiou et Ely Sy sont à terre tandis que Dodo Diawara et son Santos sont aux anges.  Félicitations au Santos et bon courage au Rakadiou qui rencontrera prochainement l’étoile de Gourel.

[orbit]

                                                                                            Abdoulaye FALL/www.tambacounda.info/

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*