Tambacounda : ISETA impose sa marque 2 ans après son implantation et la direction offre une fin d’année festive aux étudiants.

 

La direction de l’Institut Supérieur des Etudes Techniques Appliquées(ISETA) de Tambacounda a offert à ses étudiants une journée de fin d’année académique bien méritée. Car dans le seul souci d’ « Eduquer la profession », la structure créée par Mamadou Boye Diallo s’est résolument engagée à former des managers entrepreneurs, responsables et capables de gérer des entreprises. Tout cela dans une économie en émergence.

Deux ans seulement après son implantation dans la commune de Tambacounda, ISETA déroule un véritable tapis rouge aux étudiants pour leur insertion professionnelle. Le Président Directeur Général, Mamadou Boye Diallo de souligner que son institut est entrain d’atteindre les objectifs qu’il s’était fixé dans la mesure où il participe sans commune mesure à la formation et à l’emploi des jeunes. «  Aujourd’hui, toute la première promotion est à plus de 95% recrutée ou en stage », a-t-il affirmé. C’est dire que les jeunes de la région de Tambacounda, après leur Bac en poche n’ont véritablement plus besoin d’aller ailleurs pour une formation ou un emploi. Ce premier institut d’enseignement supérieur né à Tambacounda, s’est ouvert à l’international par une série de partenariats avec de grandes universités au Brésil et ailleurs dans le monde. Dans cette dynamique, la grande université UNIJUI du Brésil a accordé deux bourses aux deux meilleurs étudiants d’ISETA pour 4 ans de formation professionnelle. Tout ceci concoure à la philosophie qui consiste à encourager la production intellectuelle pour contribuer à l’enrichissement des connaissances en gestion. Par ailleurs, il s’agit de faire évoluer les pratiques managériales dans une société en pleine mutation. Très engagés mais aussi ambitieux, les étudiants après les voyages sur Kédougou et Bakel, pendant l’année académique, se sont bien retrouvés dans un Fast Food de la place pour terminer en beauté cette année. Pour le PDG Diallo, des filières comme l’agro-industrie, la production animale, pour une région comme Tambacounda,  doivent être très bien développées eu égard à la spécificité de la région. Pour ce faire, Mr Diallo croit fermement qu’il urge d’outiller nos enfants de compétences. Il ajoutera qu’ISETA est entrain de signer plusieurs conventions de partenariat avec un certain nombre d’ONG de la place. « Nous nous orientons uniquement dans le domaine où l’insertion est facile », lance Mr Diallo. « Nous voulons que nos étudiants aient le culte du travail et qu’ils n’aient pas le complexe de leur localité ou de leur provenance », conclut le PDG d’ISETA. Interrogés, des étudiants en Génie Informatique, en développement durable en Gestion et comptabilité se disent très satisfaits de l’éducation professionnelle reçue car, en plus des enseignements avec l’ensemble de leurs composantes, « la vie associative permet à l’étudiant de construire sa personnalité pour approcher l’entreprise et développer son sens de l’initiative et enfin, l’expérience de l’international est devenue une nécessité pour nous, futurs managers ».

[orbit]

Ansoumana SADIO/www.Tambacounda.Info/

  • KANTE Djiby

    Une grande institution à Tambacounda bravo ! Une ouverture vers un monde nouveau où les étudiants ont un savoir managérial pour développement économique croissant du pays le PSE;