Kédougou : Dissémination à l’échelle communautaire du rapport ITIE 2013, Saraya emboîte le pas à Sabodala.

Après Sabodala samedi, les membres de l’antenne régionale de Kédougou de la coalition Publiez Ce Que Vous Payez Sénégal étaient ce dimanche à Saraya, le chef lieu du département du même nom qui abrite la quasi-totalité des opérations minières dans la région. Au cours de la fora qui a eu pour cadre le terrain de basket de la localité, les grandes lignes du premier rapport ITIE sont passées u peigne fin et il s’en est suivi des débats qui ont éclairé la lanterne des communautés sur les enjeux de l’ITIE et la philosophie de l’exercice.

A Saraya, en cette journée dominicale durant laquelle une légère fraicheur s’est abattue sur la contrée, il a beaucoup été question du rapport ITIE 2013, du moins ses grandes lignes. Ce sont les membres de l’antenne régionale de Kédougou de la section sénégalaise de Publiez Ce Que Vous Payez qui étaient aux manettes en expliquant aux communautés mobilisées dans toutes leurs composantes, ce document test du Sénégal, histoire de susciter le débat. Le cadre institutionnel du secteur des mines et de celui des hydrocarbures, les données sur les principales productions, les entreprises présentes et les différents types de titres miniers dont elles sont détentrices, les organismes collecteurs, les types de paiements et les manquements tout comme les recommandations phares de l’administrateur indépendant seront mis en exergue. Un exercice de se sont félicités tous les intervenants pour dire qu’il était plus que jamais temps de faire la lumière sur l’ensemble des opérations en cours dans le secteur géo extractif sénégalais.

Aussi bien le maire adjoint que les représentants du président du conseil départemental que ceux des femmes et des jeunes, tous laisseront entendre que cet exercice a fait renaître l’espoir de sortir de l’étau de la pauvreté d’autant plus qu’ils voient mieux dans le secteur et comprennent que d’autres ressources dont ils auront une idée leur seront allouées par l’Etat, surtout qu’ils sont présentement asphyxiés par une incroyable pénurie d’eau et le désœuvrement. Les communautés diront suivre de près l’évolution du processus ainsi que les plus hautes autorités afin que les textes relatifs au partage du « butin » puissent être paraphés dans les meilleurs délais et qu’au niveau local, leurs élus s’attèlent à élaborer de bons outils de planification prenant en compte leurs besoins prioritaires.

[orbit]

Boubacar Dembo TAMBA / www.tambacounda.info /

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*