Victoire de Benno Bok Yaakaar à Tambacounda, Me Sidiki Kaba magnifie l’unité d’action des responsables.

 

Presque tout le gotha politique de la coalition Benno Bok Yaakaar était là, au centre de formation multifonctionnel, leur quartier général. Justement le « Général » Kaba y avait battu le rappel des troupes pour un face à face avec la presse. L’Honorable Sidiki Kaba y a fait un tour d’horizon de la dernière actualité politique dans la région, le déferlement du rouleau compresseur « Benno ».

L’opposition a aussi bu le calice jusqu’à la lie à Tambacounda, au sortir du 30 juillet et pourtant, elle avait claironné sous tous les toits qu’elle allait dompter la coalition au pouvoir. Dans la commune de Tambacounda par exemple, elle a mordu la poussière dans la quasi-totalité des bureaux de vote. Le député Sidiki Kaba s’en félicite. Comme au prétoire, il asséna : « Jamais dans l’histoire politique récente de la région naturelle du Sénégal Oriental, une telle performance n’a été réalisée, et c’est tout à fait à l’honneur du président Macky Sall ». L’homme fort de la coalition Benno Bok Yaakaar de mettre cela au compte des belles réalisations du chef de l’Etat au profit des populations de la région. Il ajoutera à cela la très belle unité des responsables du parti, même si quelques « brebis » se sont égarées, égo surdimensionné quand tu nous tiens.

Mamadou Kassé, Djiby Cissé, Tidiane Sidibé, Aminata Djigo, Sina Alassane Cissokho, Mamadou Saliou Bâ, Ibrahima Sylla, Mamadou Diallo, Bomel Diallo, Bilaly Bâ, Boukhadre Kaba, Sény Sylla souriaient aux côtés de Me Sidiki Kaba, un joli petit bloc offensif qui aurait pu être plus percutant si Mame Balla Lô, Yaye Awa Diagne, Déo Cissé ou encore Malal Camara étaient là, bref, Sidiki a promis que cette unité se consolidera davantage, surtout dans la perspective de réélire Macky Sall au premier tour de l’an 2019. Belle leçon de panhellénisme magistralement dispensée et apparemment bien assimilée, du moins pour l’instant

La région aura-t-elle davantage de promotion de ses cadres, Me Sidiki pourrait-il migrer vers d’autres stations, surtout celle « primatoriale », quel sort pourrait être réservé aux frondeurs qui ont poussé le bouchon loin en sanctionnant le parti, la petite pagaille d’ordre organisationnel durant le scrutin, le cas de Touba la mouride, la raclée subie dans la région de Kédougou, les pisse-copies ont ouvert le panier à crabes. Comme il sait si bien le faire, Me Sidiki Kaba a encore « torturé » le latin  et soigneusement maîtrisé les crabes aux grosses pinces. « Nous ne serons jamais dans la posture d’un syndicaliste pour revendiquer quoique ce soit, nous avons un président fortement attaché à l’unité nationale et allergique à l’injustice sociale. Nous travaillerons davantage à ramener tout le monde dans les rangs », soulignera-t-il. « A Touba, force restera à la loi », précisera le Garde Des Sceaux avant d’ajouter « rafler 42 des 45 départements du pays est quand même plus que satisfaisant, nous n’avions pas la prétention de tout gagner, encore que nous l’avons fait de fort belle manière dans la région de Dakar par exemple ». Les couacs notés durant le scrutin, Sidiki Kaba les reconnaitra non sans mentionner les nombreux acquis. Le patron de l’ADESOR ne fait guère de fixation sur quelque poste que ce soit, « si le président de la République estime que je dois poursuivre les réformes au niveau de mon département ministériel, ce sera avec un incommensurable plaisir de le servir », relèvera le ministre de la justice qui n’a pas tari d’éloge à l’endroit de ses collaborateurs avec une mention spéciale pour les alliés avec à leur tête le président du conseil départemental de Tambacounda, les maires, les jeunes, les chauffeurs, les préposés à la sécurité ,les journalistes et communicateurs traditionnels, mais et surtout pour les femmes. Les nombreuses cordes à l’arc de la discrète et efficace Mme Kaba Khady Samaké seront aussi mises en exergue dans cette bataille qui vient de connaître son épilogue, avec plus de 20 000 voix entre Benno Bok Yaakaar et son suivant immédiat, Wattu Sénégal.

Boubacar Dembo TAMBA / www.tambacounda.info /

  • saliou dieng zaltamba

    Mr le ministre,
    Vous étes un homme bien,trés engagé et fidéle au président Macky Sall et les Tambacoundois sont fierts de vous et vous faites tout ce qui est possible pour le dévelopement de Tamba.
    Mr le ministre politiquement vous étes mal entouré avec des gens qui ne sont rien,des retraités politiques que les populations ont lâché et que vous voulez redonner une autre vie politique. Ces gens ne vous diront jamais la vérité et vous racontent des choses qui ne tiennent pas rien que pour vous éloignez des gens. Le seul conseil que je peux vous donnez c’est de collaborer avec Mr SINA CISSOKHO le président du département qui est responsable du PS et il est très très représentatif meilleur que ces retraités politique qui passent toute la journée avec vous sans faire le terrain,allez chez les populations leur venir en aide.Ils ne font rien et ne sont présent que si vous étes à Tamba pour vous tromper. Je ne suis pas du PS avec Mr SINA CISSOKHO mais je sais que politiquement il vaut plus et millefois plus que ces vieux retraités qui vous entourent.Mr le ministre il est temps,vraiment temps de faire la politique avec des hommes et des femmes représentatifs. Ces vieux retraités sont des coxeurs politique,ils ne représentent rien et personne parmis eux ne peut sortir deux militants aux Abattoirs ou même dans le Dépôt: Allez savoir

  • saliou dieng zaltamba

    Mr le ministre pour le département M r BILALY BA est le meilleur responsable,le plus représentatif politiquement malgré qu’il n’est pas maire il a fait des scores qu’aucun maire n’a réalisé dans sa commune et pourtant se sont ces maires de communes qui ont reçu les cinq (05) millions pour battre campagne. Il serait important que les journalistes nous informent sur les performances de chaque commune (09 communes). Mr BILALY BA qui a gagné haut la main devant le ministre KHOUREYCHI THIAM maire de Maka qui avait tous les moyens mais les populations de MAKA sont attachés à BILALY BA qui a beaucoups fait pour eux avant qu’il ne soit politicien et c’est la raison pour laqu’elle chaquefois qu’il y a élections BILALY GAGNE quelque soit le camp. Félicité Mr BAMBO CISSOKHO à SINTHIOU MALEME qui nul n’était lui l’opposition avait gagné Sinthiou Maléme car les populations ne veulent pas du maire qui n’a personne derriére lui et pourtant à chaquefois que le ministre est là,il passe toute la journée avec lui sans décendre sur le terrain. C’est le bureau de Mr BAMBO CISSOKHO(PS) qui a compensé le Gab car l’opposition avait gagné dans tous les autres bureaux.
    Mr le ministre il faut analyser froidement les résultats et mettre en place une équipe politique autour de vous. Bravo à BAMBO CISSOKHO qui a sauvé SINTHIOU MALEME