Formation professionnelle et emploi des jeunes, Sina Cissokho compte sur le président Macky Sall pour transcender les problèmes.

 

Baly Danfakha, le patron des jeunes du département de Tambacounda s’est voulu on ne peu plus clair. « Les jeunes doivent bénéficier d’une formation professionnelle adéquate, de l’emploi selon leurs profils et davantage de place dans les sphères de décision ». Sina Cissokho, en marge de la journée africaine de la décentralisation et du développement local, dira compter sur le président de la république pour transcender ces problèmes.

Compter sur Macky Sall pour d’abord trouver une solution durable à la problématique des faibles budgets des conseils départementaux chefs lieux de région, (juste de quoi payer par endroits des salaires), ensuite pour financer les importants projets de port sec et de marché sous régional, c’est ce qu’a laissé entendre le président du conseil départemental de Tambacounda, face à l’interpellation du président Danfakha du conseil départemental de la jeunesse, qui a d’abord magnifié l’appui que leur a apporté le conseil départemental et la commune de Tambacounda.

Pour Sina Cissokho, le marché sous régional va bientôt sortir de terre, et c’est le chef de l’Etat en personne qui a instruit le ministre de la gouvernance locale dans ce sens. Cet équipement marchand ultra moderne avec plusieurs services à l’intérieur, va nécessiter 1 milliard et demi de nos francs, et que les travaux vont démarrer d’ici fin Août. Maintenant il restera à mouiller le maillot pour que le projet de port sec puisse aussi se réaliser. Le président Sina Cissokho de remercier vivement le président Macky Sall pour ce coup de pouce inestimable qui, à son avis, contribuera grandement à réduire l’oisiveté et le désœuvrement des jeunes du département de Tambacounda. Pertinemment convaincu que le chef de l’Etat améliorera le budget des départements chefs lieux de région, Sina Cissokho soutiendra dur comme fer que son institution accordera une place de choix à la formation et à l’emploi des jeunes avec en perspective le centre de formation de Missira ou encore l’hôtel de la gare, entre autres projets.

Boubacar Dembo TAMBA / www.tambacounda.info /

  • saliou dieng zaltamba

    Je rappel que c’était la célébration de la JOURNEE AFRICAINE DE LA DECENTRALISATION sur instruction de Mr le ministre des collectivités locales que le président du conseil départemental Mr SINA CISSOKHO a organisé ce grand panel très riche en enseignement.
    Le Conseil départemental est en phase avec la jeunesse dans le cadre de la formation des jeunes qui est une nécessité pour la région car sans formations difficile de trouver un emploi.C’est la raison pour laqu’elle depuis son intallation le président SINA CISSOKHO n’a ménagé aucun effort pour trouver des partenaires pour la relance de la formation des jeunes.C’est le cas avec le Centre de Formation Professionnel de Missirah avec des Espagnols (VISe) mais aussi avec des TURQUES et des BOSNIACKS qui ont visité le Centre et vont installer des unités ou centrals Solaires à Missirah et autres villages environnants ( le maire de missirah,le conseil municipal et le prefet de missirah en sont témoin) et à Tamba un grand atelier de montage des véhicules et le terrain a été offert par Mr le maire de SINTHIOU MALEME sur 10 Ha. Le président se bat toujours pour L’UNIVERSITE DE TAMBA et aujourd’hui le conseil a fini de construire le BTS (Bloc technique et scientifique) au Lycée Mame Cheikh Mbaye plus équipements et c’est pour les jeunes de Tamba. Appui aux centres de formations comme le CFP (encien CRETEEF) mais le seul probléme c’est le centre de formation FROMECA (sur la nationale 1) qui est très coçmpliqué car il appartien à Mr Dembélé qui ne veut pas céder l’école à l’Etat.
    Les conseillers remercient vivement Mr le président SINA CISSOKHO très engagé pour les causes nobles et pour le développement de la région. Le bilan est déjà POSITIF à mi-chemin et dans tous les domaines de compétence transférées et surtout dans le SOCIAL pour les populations de Tamba.
    Merci président