Goudiry: Croisade contre l’excision et les mariages d’enfants, la partition du projet Johnson and Johnson de Tostan.

 

Depuis huit bons mois, le projet Johnson and Johnson de Tostan a pignon sur rue dans le département de Goudiry. Il vise à faire reculer les barrières de l’excision et des mariages d’enfants. Malgré encore quelques contraintes socio culturelles, d’ailleurs persistantes par endroits, le projet a réalisé de grands bons vite confirmés par l’infirmier chef de poste de Koulor.

Autorités religieuses, associations de jeunes, de femmes, enseignants, « Badiénou gox », gratte-papiers et autres agents de mobilisation sociale étaient autour du sous- préfet de Koulor ce mercredi, histoire de plancher sur le chemin parcouru par le projet Johnson and Johnson qui tire presqu’à sa fin. D’entrée de jeu, Arona SY, le coordonnateur de la zone Centre-Est de Tostan révélera que le projet Johnson and Johnson est différent des autres approches jusqu’ici mises en œuvre par son ONG, dans la mesure où plus de temps (2jours) est consacré à chaque village ciblé pour la sensibilisation. Malgré tout, M.Sy reconnaîtra que quelques foyers de résistance demeurent malheureusement encore, du fait du poids de certaines croyances mystiques ou magico-religieuses. Mais les bons points sont tout aussi nombreux car, « depuis l’intervention de Tostan dans notre zone géographique, les accouchements difficiles de jeunes filles, les cas de fistules ont pratiquement disparu du registre de nos consultations », a affirmé Mbaye Ndiaye, l’infirmier chef de poste de Koulor. Des frottements sur le projet sont tenus dans la salle de délibération de l’hôtel de ville de Koulor. Ils étaient dirigés par le sous- préfet qui a magnifié les activités de Tostan, non sans avoir au préalable rappelé l’arsenal juridique du Sénégal en faveur de la protection des droits, surtout ceux des enfants et de la femme.

Le projet Johnson and Johnson de Tostan visait 54 communautés participantes devant, au finish, elles aussi, opérer une déclaration publique d’abandon de ces pratiques plus que néfastes que sont l’excision et les mariages d’enfants. Des agents de mobilisation sociale sont outillés, plusieurs missions de mobilisation sociale, des réunions inter-villageoises tout comme un séminaire de partage effectués. Il s’ajoute à cette batterie d’activités, une caravane de sensibilisation tenue par les jeunes de Goudiry.

Boubacar Dembo TAMBA / www.tambacounda.info /

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*