Remise de diplômes aux jeunes formés par le Padia, le satisfecit du président de la chambre des métiers au ministre Mamadou Talla.

 

La série de formations professionnelles et d’autres actions d’envergure dont bénéficie la chambre des métiers de Tambacounda et les artisans de la part du ministère de tutelle, ne laisse guère indifférent le président de l’institution consulaire. Pour Abdoulaye Sarr, cela est le signe de la vitalité de l’institution qui décerne un satisfecit au ministre Mamadou Talla.

15 jeunes garçons et filles dont les âges varient entre 15 et 20 ans viennent de bénéficier d’une formation de 14 mois en transformation de fruits et maraîchage. C’est le fruit d’une belle coopération entre les gouvernements Canadiens et Sénégalais à travers la fondation Paul Guérin Lajoie et la compagnie minière Teranga Gold Corporation. Cette session entre dans le cadre de la phase 1 du Projet d’Appui au Développement et à l’Intégration de l’Apprentissage (Padia), et que les récipiendaires ont bénéficié de kits d’insertion.

Cette énième session au profit de Tambacounda n’a guère laissé indifférent le président de la chambre des métiers qui mettra cela au compte d’un ministre Mamadou Talla entièrement dévoué à la cause des artisans. « Si nous avons réussi ce que nous sommes en train de faire à la tête de la chambre des métiers de Tambacounda, c’est en grande partie dû à son entregent. D’abord le ministre Mamadou Talla a eu le coup de génie de jumeler la formation professionnelle et l’artisanat et, cela s’est traduit ici par la mise en place d’un Comité Régional d’Apprentissage présidé par le gouverneur et dont la chambre des métiers et l’inspection d’académie sont membres », expliquera-t-il avant de poursuivre, « le ministre a toujours été à nos côtés pour la réussite de nos activités dont les différentes éditions des foires que nous organisons, la réhabilitation de la chambre des métiers, la construction en cours d’une salle polyvalente, de chambres de passage ». Pour le président Sarr, tous les artisans de Tambacounda nourrissent l’espoir de voir la promesse de reconstruire le village artisanal se concrétiser dans les meilleurs délais, tout comme le financement tant attendu des 150 projets déposés au sein de l’institution financière dédiée à cet effet. «Pour tout cela, nous voudrons renouveler au ministre Mamadou Talla notre engagement et notre détermination sans faille à l’accompagner dans l’accomplissement de la mission qu’a bien voulu lui confier le chef de l’Etat».

Boubacar Dembo TAMBA / www.tambacounda.info /

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*