Tambacounda: Le Conseil départemental de Goudiry peaufine son Plan Départemental de développement (PDD).

 

Le Conseil départemental de Goudiry a procédé, ce mercredi 08 novembre 2017, au lancement de l’élaboration de son Plan de Développement. Après 3 années d’existence, le président du Conseil départemental, Djimo Souaré, pense qu’il n’est jamais trop tard de valoriser, voire exploiter les potentialités pour créer plus de richesses au bénéfice des ménages, des jeunes et des femmes.

Pour justement apporter des solutions, il fallait bien, à partir d’un plan de développement, porter au mieux ses ambitions, étant entendu que le cadrage se construira autour du Plan Sénégal émergent. Le président du conseil départemental compte ainsi relever des défis qui ont trait à la gouvernance territoriale, au développement économique, aux politiques d’adaptation, aux changements climatiques, à la mutualisation des efforts et des ressources du département. La conviction de Djimo Souaré est que le PDD qu’il se propose d’élaborer, avec la collaboration des services techniques de l’administration et des partenaires au développement, soit décisif pour les 5 prochaines années.

C’est pourquoi, assure-t-il, la précipitation et le tâtonnement n’auront pas leur place dans le plan qui sera plutôt, a insisté M. Souaré, bien pensé avec à la clé de grands axes stratégiques qui resteront l’épine dorsale du projet du département de Goudiry.

Selon M. Souaré, président du conseil départemental, ce plan Départemental de Développement a pour objectif de résoudre les quelques problèmes que rencontrent les populations de la circonscription. Il a indiqué que les axes prioritaires pour ce Plan sont l’éducation, la santé, l’agriculture, l’élevage, la culture maraichère entre autres domaines

Pour lui, ce document est très stratégique pour sortir Goudiry des ténèbres puisque tous les acteurs ont été impliqués.

Consciente des enjeux et de l’importance de ce document de planification de référence, le Conseil Départemental de Goudiry a sollicité l’appui technique de l’Agence Régionale de Développement (ARD) de Tambacounda qui était représentée par Mr Fadé, qui compte appuyer ce processus de planification locale.

« C’est une nouvelle démarche, une nouvelle approche avec des innovations, compte tenu des outils qui seront utilisés comme le Smartphone qui contient des applications.

Ceci va nous permettre d’aller très rapidement vers l’inventaire des besoins, les priorités et l’évaluation des coûts. Ce sera un document d’investissement et non un plan de développement avec beaucoup de littérature, mais plutôt un document très simple qui identifiera les priorités et les investissements », a ajouté M. Fadé de l’ARD.

Boubou Barro / www.tambacounda.info

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*