Pour une bonne campagne arachidière : Plaidoyer pour un financement conséquent de la Cncas

 

A l’issue d’une tournée d’information et de sensibilisation de trois jours sur les mesures prises par les pouvoirs publics, l’Union régionale des coopératives agricoles conduite par son président Papa Banda Dièye rassure les producteurs sur l’achat de toute la production d’arachide dans la région de Tambacounda. Cette campagne est marquée par une bonne production mais le déficit de financement bloque les opérateurs. Ils comptent sur le financement de la banque des producteurs qu’est la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (Cncas) qui les accompagne dans la filière arachidière en amont comme en aval.

Cela fait un mois que la campagne de commercialisation de l’arachide a démarré dans la région de Tambacounda. Avec la prédominance des variétés à cycle long, des producteurs dans le Nétéboulou sont en train de ramener la paille d’arachide dans les maisons. Pour d’autres, ils sont en plein dans la campagne de commercialisation qui est effective pour eux depuis le 20 décembre 2017. Papa Banda Dièye, le président l’Union régionale des coopératives agricoles qui était en tournée dans la région de Tambacounda, s’est félicité du bon démarrage de la campagne de commercialisation. Il a confié que les producteurs sont satisfaits de cette campagne marquée par une bonne pluviométrie bien repartie dans le temps et l’espace dans la région orientale. Ce qui explique la bonne production en quantité et en qualité du fait de l’appui substantiel de l’Etat sous l’impulsion du Ministère de l’Agriculture qui a doté le monde paysan de semences de qualité et de l’engrais à temps.

Sur la collecte des graines, il a noté une nette évolution du système du fait de l’ouverture du marché et de la forte demande. A côté du circuit formel, Papa Banda Dièye a noté de nombreux circuits parallèles. Toutefois, il a souligné que le financement de la collecte reste une des contraintes majeures. 80 % des opérateurs sont appuyés en amont comme en aval dans la campagne agricole par la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal. Cette dernière peine à satisfaire la forte demande. Le président l’Union régionale des coopératives agricoles et les producteurs ont plaidé pour un financement plus conséquent de la Cncas pour lui permettre de financer un nombre plus importants d’opérateurs. « Nous comptons sur l’application des mesures prises par le gouvernement pour une meilleure fin campagne », a déclaré M. Dièye.

En ce qui concerne les semences, les tendances sont bonnes. Plus de 65 % des semences sont sécurisés. Et, pour certaines catégories, ils sont à 100 % dans certaines localités du fait de la contractualisation avec des producteurs multiplicateurs, a souligné Papa Banda Dièye.

Pape Demba Sidibé / www.tambacounda.info /

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*