Tambacounda: Me Sidiki Kaba dégaine près de 100 millions pour un poste de santé, une maternité et une mosquée.

 

Dès que son avion a foulé le tarmac de l’aéroport de Tambacounda, Me Sidiki Kaba et les membres de son board qui l’attendaient, se sont engouffrés dans leurs véhicules pour rencontrer les syndicalistes de la santé qui voulaient ruer dans les brancards. Le ministre des affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur a aussi mis à profit son court séjour Tambacoundois pour faire le tour des chantiers qu’il a personnellement engagés.

Les acteurs de la santé ont dû sursoir à leur marche envisagée ce samedi, suite à une médiation de quelques membres de l’Etat-major de Me Sidiki Kaba. En lieu et place, Alassane Touré et ses camarades ont tenu un rassemblement au poste de santé du quartier Dépôt pour signifier à la face du monde, et à travers les gratte-papiers, leurs nombreux problèmes. Puis, ils ont fait face au ministre Sidiki Kaba et lui ont mis sur la table leurs nombreuses et légitimes difficultés dont le manque de spécialistes au centre hospitalier régional de Tambacounda, les contractuels et le courageux personnel communautaire qui broient du noir, le manque de moyens logistiques, la lancinante problématique des remboursements de l’agence de la couverture maladie universelle ou encore l’histoire des parcelles de leur coopérative.

Me Kaba dira avoir entendu et noté, mais il se félicitera de leur démarche consistant à accepter le principe de la rencontre. « Je me ferai leur avocat et celui des populations de la région de Tambacounda auprès de mon collègue de la santé pour que ces questions soulevées puissent trouver, dans les meilleurs délais, une issue salvatrice ». Le ministre des affaire étrangères de souligner avec force qu’il est difficilement admissible que des spécialistes en cardiologie, urologie, gynécologie, chirurgie, ophtalmologie et autres puissent faire défaut dans un centre hospitalier de niveau 2, qui plus est bien loin de Dakar et fréquenté par des patients de la sous- région.

Me Kaba parcourt ses chantiers et se dit satisfait du niveau d’exécution des travaux.

Les populations qui quartier Gouye ont réservé à Me Sidiki Kaba un accueil carnavalesque, « j’en suis agréablement surpris », lancera-t-il, « moi qui était juste venu voir comment évoluaient les travaux », a-t-il poursuivi. Ici, au poste de santé de Gouye, le généreux bienfaiteur à casqué 26 millions pour faire sortir de terre une maternité. « J’avais du mal à supporter qu’il y ait, dans ma ville, en ce millénaire de révolution scientifique et technologique, des femmes qui accouchent dans des conditions extrêmement difficiles, sans grande intimité et par moments, sous une chaleur d’étuve », expliquera le ministre des affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur. Les notables du quartier, dont le distingué Modou Guèye Mansour, l’imam et le délégué de quartier, le représentant des jeunes, ont tous loué ce geste de Me Kaba et lui ont formulé des prières.

Me Kaba, décidément très en verve cette matinée du samedi, franchira le fameux pont du quartier Kothiarinding, histoire se rendre compte de l’état des travaux de la mosquée qu’il a aussi financés à hauteur de 22 millions de nos francs. Les Oulémas de la contrée, en compagnie du secrétaire général de l’association régionale des imams et oulémas de Tambacounda, ont exprimé leur gratitude à Me Kaba qui enchainera avec le poste de santé de son quartier Dépôt. 49 millions de nos pauvres francs sont débloqués pour sa réhabilitation dont se sont d’ailleurs félicités les acteurs de la santé qui étaient là.
« Je voudrai remercier tous ceux qui m’ont accompagné dans ce périple, mes partenaires dont la fondation Sonatel dont il faut rappeler qu’elle m’a aidé à doter le centre hospitalier régional de Tambacounda d’une ambulance médicalisée de 40 millions, et tant qu’il me restera de l’énergie et des moyens d’investir en faveur des communautés, je n’hésiterai guère une seule seconde », a exprimé Me Sidiki Kaba.

Boubacar Dembo TAMBA / www.tambacounda.info /

  • Ijahman

    ça alors , il est riche à ce point ou bien il puise dans les caisses de l’Etat et s’approprie ses réalisations ????? car l’Etat ce sont les goorgolus qui paient l’impôt et ce n’est pas de la charité ce qu’on leur donne !!! c’est un droit et une obligation !! y a pas à remercier qui que ce soit !! m’enfin quand on mange à tous les rateliers ça ne peut produire que ces articles “griotiques”