Incendie à Tambacounda : Saré Niani réduite en cendres.

 

Mercredi dernier vers 8h 30mn un violent incendie a ravagé le village de Saré Niani, une localité située dans la commune de Netté­boulou, département de Tambacounda. Tous les vivres, le bétail et une bonne partie des cases ont été emportés par les flammes. Les habitants, déboussolés, n’ont que leurs yeux pour pleurer et appeler au secours et demandent de l’aide alimentaire en toute urgence.

Selon les informations reçues jusque-là, près d’une demi-centaine de cases sont parties dans les flammes. Du côté du cheptel, même s’il y aurait des rescapés, ce serait un très petit nombre, lance atterré ce villageois, le cœur gros. Un autre informe que tous les vivres qu’ils ont récoltés ont été brûlés dans les flammes. «Aucun grain de riz, de mil ou d’arachide ne reste dans les greniers», se désole-t-il non sans demander à ce qu’une aide d’urgence leur soit apportée au risque de connaître encore des problèmes d’insécurité alimentaire. «Nous sommes atterrés et ahuris et ne savons pas à quel saint se vouer», renchérit-il.
Dans les détails, précise un habitant, 53 cases, plus d’une dizaine de tonnes d’arachide, près d’une dizaine de tonnes de mil, plus d’une tonne de maïs et à peu près 3 tonnes de sorgho ont été consumés par les flammes. En plus des habits, du bétail et autres matériels sont réduits en cendre. Tout a été brûlé par les flammes qui se sont déclenchées peu après 8h 30mn le mercredi dernier dont la propagation a été facilitée par un vent violent qui soufflait dans cette zone.

Des sources indiqueraient que le feu serait venu d’une maison.

Abdoulaye Fall / www.tambacounda.info /

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*