Turquie: Erdogan menace d’élargir son offensive en Syrie.

 

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a menacé vendredi d’élargir à d’autres villes du nord de la Syrie l’offensive turque en cours contre l’enclave d’Afrine. Son objectif est d’éliminer toute présence d’une milice kurde considérée comme terroriste par Ankara.

Dans un discours télévisé, M. Erdogan a promis de «nettoyer» Minbej, située à une centaine de kilomètres à l’est d’Afrine où des forces américaines sont présentes aux côtés des miliciens kurdes et de «ne laisser aucun terroriste jusqu’à la frontière irakienne».

Après l’offensive à Afrine baptisée «Rameau d’olivier», «nous nettoierons Minbej des terroristes», a affirmé M. Erdogan, parlant au 7e jour de l’offensive menée par l’armée turque et des rebelles syriens pro-Ankara dans l’enclave d’Afrine.

Les Américains à Minbej

Le but de cette opération est de déloger d’Afrine les Unités de protection du peuple (YPG), une milice kurde considérée comme terroriste par Ankara, mais alliée de Washington dont elle est devenue la principale force combattante sur le terrain contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI). «Puis, nous poursuivrons notre lutte jusqu’à ne plus laisser aucun terroriste jusqu’à la frontière irakienne», a ajouté M. Erdogan.

Ces propos marquent un durcissement dans le discours turc, car Ankara concentrait jusqu’à présent sa lutte contre la présence des YPG à l’ouest de l’Euphrate, où se trouvent Afrine et Minbej. Mais il semble à présent déterminé à agir aussi à l’est du fleuve en direction de la frontière irakienne. Outre Minbej, les forces américaines sont présentes aux côtés des YPG dans plusieurs régions de l’est de l’Euphrate.

(nxp/afp)

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*