Tambacounda : Cheikh Alassane Séne candidat à la présidentielle de 2019 “Il est temps que les politiciens, après 58 ans d’incompétence, laissent la place aux indépendants”.

 

Le leader du mouvement ” Dathie Deup” et candidat probable à la présidentielle de 2019 a fait face à la presse locale. C’est en marge d’une tournée nationale qu’il a entamé dans le pays, qu’il a visité Tambacounda. Selon lui, annonçant sa candidature, il a demandé à ce que la place soit cédée aux candidats indépendants après que les politiciens aient fait montre de leur incompétence depuis 58 ans maintenant, à faire décoller le pays.

Cheikh Alassane Séne, leader du mouvement “Dathie Deup” et candidat probable à la présidentielle de 2019, en a marre de continuer de voir le pays géré par les politiciens. Très remonté, il a fulminé que depuis 58 ans maintenant, le pays est entre les mains des politiciens qui l’ont mis à genou. Des indépendances à nos jours, l’on a assisté qu’à des règlements de compte politique et politiciens, rappelant les feuilletons, Mamadou Dia et Senghor, Abdoulaye Wade et Diouf pour terminer sur les cas Macky-Karim-Khalifa Sall.  C’est inadmissible, a rugit le guide religieux qui soutient que cela a asphyxié notre démocratie et notre économie. Il est temps d’essayer les candidats indépendants. ” Il est temps que les politiciens, après 58 ans de gestion gabegique et de comportents aux antipodes de l’orthodoxie et de la démocratie, quittent le pouvoir en faveur des indépendants”. Ça suffit, renchérit le guide religieux.

Sur la situation du pays, il annonce avoir fait plusieurs localités. Seulement, se désole-t-il, la souffrance est à son paroxysme partout où, il est passé. Les populations sont fatiguées, note-t-il et laissées à elles-mêmes, par un régime qui ne cherche qu’à enrichir le clan Faye-Sall. Les gens doivent prendre leurs responsabilités et tourner le dos à ce régime, incompétent et incapable de faire face aux urgences du moment. Nous appelons à une transparence du fichier et du processus pour qu’au soir des élections, le pays soit libéré du joug auquel Macky Sall l’a contraint, exhorte, M. Séne.

Sur la situation à l’Ugb, il a dit regretté ce qui s’est passé et a condamné les violences qui ont occasionné la mort d’un étudiant. C’est pourquoi, il dit appeler les forces de sécurité à la retenue et à la sérénité, rappelant que maintenir de l’ordre dans une université où dans une école ne vaut la peine de s’armer de balles réelles pour aboutir au drame vécu.

Abdoulaye Fall / www.tambacounda.info /

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*