Tambacounda : Mamadou Kassé “je déplore l’attitude pitoyable de certains politiciens qui ont voulu faire de la crise universitaire, une affaire politique”.

 

Mamadou Kassé, Dg de la SN HLM et par ailleurs responsable politique à Tambacounda s’est, en marge d’une conférence religieuse organisée par les femmes de l’Apr de sa tendance, prononcé sur la crise universitaire qui continue de secouer le pays. Se félicitant de la diligence et de la promptitude avec laquelle le président a pris les choses en main, il a tout de même, décoché des flèches qu’il a tirées sur l’opposition. La qualifiant d’endimanchée et en manque d’arguments, il a dit regretter le comportement de certains politiciens qui essayent de politiser la crise qui a causé une mort d’homme. “C’est une attitude pitoyable, d’hommes en perte de repères”, s’est désolé le directeur de la SN Hlm qui dit appeler ces opposants à plus de retenue et de réserve. Déjà, le président a pris les choses en main et a reçu la coordination des étudiants de l’Ugb. Que les gens sachent raison garder et soient rassurés que toute la lumière sera apportée sur cette affaire, rassure Kassé. Aujourd’hui, conseille le patron de la SN HLM, l’heure est à l’apaisement et à la réconciliation. Heureusement que les étudiants en sont conscients et se sont eux même fendus d’un communiqué dans ce sens pour  arrêter ces opposants.

Sur l’ouvrage écrit par le président, Kassé dit saluer le courage de son mentor qui demeure l’un des rares chefs d’état à oser soumettre à l’appréciation de son peuple, quelque chose d’écrit et qui concerne son bilan. ” C’est un courage politique qui mérite d’être enseigné partout “, martèle Kassé. C’est une de fois de plus une manière de dire et de montrer aux autres qu’il n’est pas dans ces querelles de bas étages, improductives et non importantes pour le pays, lâche son affidé.

Abdoulaye Fall / www.tambacounda.info /

  • courineba

    cette position de Kasse est en elle même politicienne. les sénégalais n’ont-ils pas le droit de demander à Macky d’arrêter de tuer les étudiants qui demandent leur bourses pour manger? il revient à l’état de sécuriser ses citoyens et non de les tuer comme des lapins. la vie d’un animal est à respecter à plus forte raison celle d’un étudiant au terme de sa carrière. que Macky écrive mille livres c’est son problème puisqu’il a de l’argent à gaspiller, ce que le peuple lui demande c’est le pain quotidien. la réalité se moque des livres et des milliards fermés dans des mallettes.