Tambacounda : violente collision sur la RN1, le chauffeur de la fourgonnette et le passager à bord complètement calcinés.

 

Les populations des localités de Sinthiou Maleme et de Koussanar dans le département de Tambacounda, riveraines de la RN1, se sont réveillées dans la peur et la stupéfaction. Un accident d’une très rare violence y a été enregistré aux environs de 4h du matin dans la nuit de ce samedi au dimanche. Il s’agit d’une collision entre deux gros porteurs qui a fait deux morts sur le coup complètement calcinés et deux blessés graves.

La route a encore fait parler d’elle ce matin. Une collision d’une très rare violence entre un camion et une fourgonnette a fait des morts sur le coup et des blessés graves. Et, c’est la fourgonnette qui a payé le plus lourd tribut. Les victimes, toutes deux ses passagers, ont complètement été calcinées. Le choc qui a eu lieu sur la RN1 entre les communes de Koussanar et de Sinthiou Maleme a vu la fourgonnette prendre feu, immédiatement après le choc. Ce qui témoigne de la violence du choc. Ce qui a fait que le chauffeur, C. Sall àgé de 26 ans et sénégalais d’origine et le passager à bord non encore identifié, n’ont pas pu échapper. Ils seraient coincés dans le wagon et envahis par les flammes. Selon les informations, c’est immédiatement après le choc que la fourgonnette a pris feu ce qui a fait que les personnes qui étaient à bord n’ont pas échappé. Le choc a eu lieu vers les coups de 4h du matin dans la nuit du samedi au dimanche, renseigne la source qui dit saluer la promptitude dans la réaction des soldats du feu. N’eut été la distance, ils auraient pu sauver les victimes, nous confie la source. En attendant les conclusions de l’enquête ouverte par les pandores, les corps des victimes sont déposés à la morgue de l’hôpital régional de Tambacounda. Pour le cas des blessés, des sources hospitalières laissent entendre que le pronostic vital n’est pas entamé.

Abdoulaye Fall / www.tambacounda.info /

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*