Mali: l’armée «neutralise» 10 terroristes

 

L’armée malienne a annoncé mardi avoir «neutralisé 10 terroristes» dans le centre du Mali. La région est particulièrement touchée par les violences djihadistes, souvent mêlées à des conflits intercommunautaires.

L’«accrochage» a eu lieu à Karakindé, dans la région de Mopti, selon un communiqué du ministre de la défense, Tiéna Coulibaly. Les militaires maliens ont également récupéré de l’armement, des engins explosifs et autres matériels de guerre.

Sur place, dans la localité de Koro, aucune information sur les circonstances de cet accrochage n’était disponible de source indépendante. Ces derniers mois, les annonces par l’armée malienne de la «neutralisation de terroristes» dans le centre du Mali ont souvent été contestées par les organisations de défense des droits de l’homme et par des habitants, qui ont dénoncé des exécutions extrajudiciaires.

Les violences se multiplient depuis trois ans dans le centre du Mali entre Peuls, traditionnellement éleveurs, et les ethnies bambara et dogon, pratiquant majoritairement l’agriculture. La minorité peule affirme être systématiquement soupçonnée de collusion avec le groupe armé du prédicateur djihadiste peul Amadou Koufa, apparu en 2015 dans la région.

Le nord du Mali était tombé en mars 2012 sous la coupe de groupes djihadistes liés à Al-Qaïda, en grande partie chassés ou dispersés par une intervention militaire lancée en janvier 2013 à l’initiative de la France, qui se poursuit. Mais des zones entières échappent au contrôle des forces maliennes, françaises et de l’ONU, malgré la signature en mai-juin 2015 d’un accord de paix censé isoler définitivement les djihadistes.

(nxp/ats)

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*