Irak: A Mossoul, Angelina Jolie appelle à l’aide

 

L’ambassadrice spéciale du haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés, Angelina Jolie, s’est rendue samedi à Mossoul en Irak. Elle a appelé la communauté internationale à ne pas oublier les habitants qui tentent de reconstruire leur ville détruite par la guerre.

Les forces irakiennes ont repris la grande cité du nord de l’Irak en juillet 2017 au groupe Etat islamique, qui s’en était emparé trois ans plus tôt. Lors de la campagne de reconquête, menée conjointement par l’armée irakienne, des combattants peshmergas kurdes et des milices chiites, soutenues par les frappes aériennes de la coalition internationale contre l’EI emmenée par les Etats-Unis, la vieille ville, située dans la partie ouest, a été largement détruite.

Angelina Jolie a rencontré des familles de l’ouest de Mossoul et a traversé des rues défoncées par les bombes, selon des séquences vidéo et des photographies fournies par le HCR, le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

«Les gens ici ont tout perdu»

«Je n’ai jamais vu une telle dévastation depuis que je travaille avec le HCR. Les gens ici ont tout perdu», a déclaré l’actrice américaine, selon un communiqué de l’ONU. «Ils sont démunis. Ils n’ont pas de médicaments pour leurs enfants et beaucoup n’ont pas d’eau courante ni de services de base», a-t-elle ajouté.

«J’espère qu’il y aura un engagement durable pour reconstruire et stabiliser l’ensemble de la ville. J’appelle la communauté internationale à ne pas oublier Mossoul». Angelina Jolie travaille pour le HCR depuis 2001. Il s’agit de sa cinquième visite en Irak, selon le HCR.

(nxp/ats)

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*