Groupe Futurs Médias : un “ouragan” qui a pour nom Yérim Sow serait passé par là

 

Derrière chaque départ il y a une raison, un soubassement. Mamoudou Ibra Kane et Alassane Samba Diop ont décidé de quitter le Groupe Futurs Médias, après avoir marqué de leur empreinte cette maison de presse depuis plusieurs années. Dans le communiqué annonçant leur démission, ils expliquent être sur le point de lancer un nouveau projet. Sans donner plus de détails. Pour en savoir plus, PressAfrik a creusé et découvert qu’il y avait un puissant homme d’affaires sénégalais qui serait derrière ce mouvement qui n’épargnerait pas d’autres grands noms du groupe de Youssou Ndour.

Notre source a des connexions à l’intérieur du Groupe Futurs Médias et elle est formelle. Le patron de Teliyum Group et non moins nouvel actionnaire de l’opérateur de Téléphonie Tigo est derrière le projet qui a poussé les désormais ex-Dg de la Tfm et de la Rfm, Mamoudou Ibra Kane et Alassane Samba Diop, à démissionner de chez Youssou Ndour.

Tout a commencé en 2017 quand Mamoudou et Yérim Sow se rencontrent aux Etats-Unis. Le milliardaire propose au Dg du Gfm de prendre un départ volontaire de six (mois), le temps de mettre en place le projet d’une nouvelle télévision. “Il (Mamadou Ibra Kane) sentait qu’il avait moins de pouvoir que Birane Ndour. Seulement, le projet n’était pas encore mûr. C’est alors que sur ordre de Yérim, Mamoudou est retourné au Gfm, en attendant”, indique notre source qui vit au pays de l’Oncle Sam.

Des déclarations qui concordent avec la période pendant laquelle la polémique d’un départ de Mamoudou Ibra Kane de la direction du groupe s’était installée jusqu’à pousser le fils de You, Birane Ndour à se fendre d’un communiqué pour démentir.
“Je saisi cette opportunité pour réitérer à tous mes collaborateurs, aux amis et partenaires que le Directeur Général, Mamoudou Ibra Kane, n’a pas quitté le groupe. Il a pris une disponibilité pour un renforcement de capacités au profit du Groupe Futurs Médias. Il regagnera son poste, aussitôt après avoir terminé ses études”, écrivait Monsieur Birane Ndour en tant que DG adjoint du Gfm, le 30 mai 2017, à l’occasion d’un message de vœu de bon début de Ramadan.

“Il y a aussi eu un soubassement politique”

Notre source affirme qu’entre le Groupe Futurs Médias et les journalistes démissionnaires, il n’a jamais été question d’argent. Pour elle, le leadership et la politique sont venus se mettre en travers des relations entre You et ses deux cadres. “Je ne peux être catégorique sur la question et dire que cela a joué sur leurs départs. Mais avant le référendum (20 mars 2016), Macky a voulu nommer Mamoudou Ibra Kane ministre dans le gouvernement”, révèle l’homme basé aux USA et qui a de bonnes connexions à l’intérieur du Gfm.

Alassane Samba Diop dément tout : “il n’y a aucun milliardaire dans ce projet”
L’un des principaux concernés dans cette affaire de démission à tout balayé d’un revers de la main. Selon Alassane Samba Diop, joint au téléphone par PressAfrik, Yérim Sow n’est en rien concerné dans leur projet. “C’est un tissu de mensonge ça. Il n’y a aucun milliardaire derrière ce projet. C’est des mensonges tout ça”, insiste-t-il avant de nous rediriger vers Mamoudou Ibra Kane, dont il dit qu’il est au centre dudit projet.

Malheureusement pour nous, monsieur Kane n’a pas décroché nos multiples appels. Tantôt, il était en train de communiquer, tantôt ça sonnait dans le vide.
Dans tous les cas, les prochains jours et le lancement du projet annoncé dans le communiqué de samedi, pourront édifier encore plus les uns et les autres sur le rôle jouer par Yérim Sow dans les départs de ces deux grands cadres du Groupe Futurs Médias.

pressafrik/

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*