«Tambacounda fait partie des régions sur lesquelles notre mouvement compte» (juge Hamidou Dème)

 

L’ancien juge, Hamidou Dème, candidat à la candidature pour la présidence de la république a visité la région de Tambacounda. Chaleureusement accueilli par des militants et sympathisants, il a soutenu que la contrée fait partie de celles sur lesquelles son mouvement compte pour avoir le minimum de signatures requis pour pouvoir se présenter à la course pour la présidence de la république. Tambacounda est une région abandonnée, constate l’ancien juge Dème. Se rappelant de son passage dans la région en tant que jeune magistrat en stage, il a souligné n’avoir noté aucun progrès dans la région qui est plongée dans les oubliettes par le régime. Des doléances relatives à l’eau, à la santé à l’éducation, parmi tant d’autres lui sont posées, laisse-t-il entendre. Et c’est pourquoi, signifie-t-il aux populations, il y a du travail que les gouvernants doivent faire mais qu’ils ne font pas. Dans son programme avec son mouvement « ensemble changeons le Sénégal », les secteurs prioritaires comme l’alimentation, la santé, l’éducation, l’eau entre autres secteurs, seront ceux-là sur lequel, le budget sera appesanti. Les populations, d’où est-ce qu’elles puissent se trouver, doivent se sentir sénégalais. Seulement, note le patron du mouvement « ensemble changeons le Sénégal », les populations de l’intérieur du pays et celles de la périphérie ne se sentent pas sénégalais parce qu’aucun service public, aucune infrastructure sociale de base ne leur sont octroyés, se désole le juge Dème qui promet de régler ce déficit dans ces secteurs vitaux, une fois que les populations lui auront accordé leur confiance. Revenant sur le parrainage, il a fulminé que le pouvoir a d’entrée faussé le jeu en disant rechercher 3 millions de signatures alors que le minimum recherché est de 65 mille parrains. Quand dans un jeu pareil, les tenants du pouvoir y vont avec des
moyens illégaux, plus forts que leurs adversaires, cela fausse tout. Il y a ce qu’on appelle le fair-play démocratique qui n’est pas respecté, s’offusque Mr Dème, visiblement requinqué par la longue
procession de militants qui l’a accueilli depuis l’entrée de la ville, déterminée et engagée à lui trouver le nombre requis de parrains dans la région.

Abdoulaye Fall / www.tambacounda.info /

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*