Rapport Ofnac 2016: L’enquête sur l’affaire Petrotim “suit son cours…”

 

L’Ofnac a déposé son rapport d’activité 2016 auprès du président de la République le vendredi 05 octobre 2018. Senego a parcouru ce rapport de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption et s’est intéressé à la plainte déposée contre Petrotim, relative à des faits “supposés de fraude et de corruption concernant le transfert et la vente d’actions entre des sociétés étrangères évoluant dans le domaine des hydrocarbures…” 

Une affaire qui a beaucoup fait couler d’ancre. Des plaintes ont été déposées contre le frère du président Macky Sall, Aliou Sall…

Nafy Ngom Keïta, sous son magistère, avait entamé les investigations avant d’être limogée, ainsi que cinq (5) enquêteurs dont les gendarmes, Abdou Faye, Dieye, Colonel Diop, Colonel Diagne et Inspecteur Dia. Ces derniers en savaient, sans doute trop sur cette affaire car, lors de leurs investigations, ils s’étaient rendus aux Etats-Unis pour un complément d’enquête. Et au Sénégal, les enquêteurs avaient entendu toutes les personnes concernées dans l’affaire Petrotim et étaient déjà en phase de bouclage du dossier.

Pourquoi cette affaire tarde à être bouclée?

Au moment où Birahim Seck, coordonnateur général du Forum civil, dénonçait le fait que “l’Ofnac refuse de se prononcer (sur l’affaire Petrotim) alors que les rapports étaient quasiment bouclés par Nafi Ngom Keïta…“.

Pour sa part, la coalition “Jubanti Sénégal”, dans un communiqué rendu public en septembre 2016, s’indignait de la décision qui, selon elle, “confirme que les autorités ont renoncé à la lutte contre la corruption“. Mouth Bane et Cie soupçonnaient “une volonté de protection du frère du Chef de l’Etat cité dans l’affaire PétroTim dans laquelle l’Etat du Sénégal aurait perdu plus de 100 milliards de FCFA de taxe dans les transactions entre : Pétro Tim, Timis Corporate et Kosmos“.

Ils sont même allés jusqu’à affirmer que ces enquêteurs avaient localisé des opérations suspectes vers Londres où l’ancienne présidente de l’Ofnac devait se rendre à la veille de son limogeage. Aussi, les enquêteurs qui avaient en charge l’affaire des 19 milliards cédés à l’ivoirien Adama Bictogo et l’affaire des fausses quittances aux Impôts et Domaines avaient aussi été limogés…

Ainsi, dans son rapport d’activités de 2016, l’Ofnac révèle que cette affaire impliquant le frère du président Macky Sall, suit son cours.

A rappeler que dans la saisine, il a été évoqué le non-respect des procédures d’attribution des licences d’exploitation et de partage des blocs pétroliers ainsi que le non-paiement des droits et taxes résultant de la vente d’actions entre la société pétrolière détentrice d’une licence d’exploration et d’exploitation, et deux autres sociétés pétrolières étrangères….

De quoi se poser des questions…

senego/

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*