« Le plus gros scandale de l’histoire du Sénégal est celui des permis octroyés à Pétrotim sur les blocs de Saint-Louis Offshore… Quand j’étais ministre de l’Energie… » (Thierno Alassane Sall )

 

” Quand j’étais ministre de l’Energie, j’ai fait annuler plusieurs contrats. C’est moi qui ai fait annuler le contrat Rufisque offshore profond attribué à Total “, a révélé Thierno Alassane Sall lors d’une conférence de presse tenue ce dimanche à Dakar. L’ancien patron des cadres républicains a aussi informé que le bloc sus-cité était réservé ” pour l’avenir ” (…) pour qu’on ait un début de propriété totale sur nos ressources », précise-t-il, d’autant plus qu’il existait déjà d’autres blocs. ” Je disais que le Sénégal n’aura pas que 10% “, confie-t-il.

Ainsi, l’opposant juge que si tous ces contrats ont été signés malgré ses ” réserves “, c’est parce que ” les pouvoirs du président de la République sont exorbitants. ” Il cite pèle-mêle l’affaire des 12 ha cédés à des privés étrangers au Fouta, le coût du Train Express Régional…
” L’endettement n’est pas fondé sur des performances économiques “, relève l’ex-ministre. Il croit savoir que si les institutions financières prêtent au Sénégal, c’est grâce au pétrole.
Toutes choses qui l’amèneront à militer pour que la procédure d’impeachment, qui existe aux Etats-Unis d’Amérique, puisse être en vigueur au Sénégal, pour qu’on puisse freiner cet ultra-présidentialisme. Pour lui, le chef de l’Etat a ” une assemblée à sa dévotion et une justice qui regarde ailleurs. ”

Thierno Alassane Sall a également déploré les cas d’achat de conscience relativement à la collecte de parrains.

 

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*