Koumpentoum : 4e édition du festival “Pencum Niani”, la communauté mandingue, invitée d’honneur.

 

Le département de Koumpentoum prépare activement la 4e édition du festival “Pencum Niani”. Prévu pour les 22, 23 et 24 décembre prochain, l’administration territoriale et le conseil départemental est déjà à pied-oeuvre dans les préparatifs. l’objectif, explique, Omar Sy, président du conseil départemental, est de mieux valoriser le riche patrimoine culturel du Niani, sa riche histoire, les grands moments de la vie du Niani mais aussi il s’agira de contribuer à la promotion de la diversité culturelle et ethnique entre les différents peuples. Et c’est pourquoi, martèle, Omar Sy, initiateur du festival, l’innovation de cette édition est que la communauté mandingue vivant dans la contrée est faite invitée d’honneur de cette édition et le département de Koungheul, la collectivité locale hôte. L’occasion sera pour la communauté mandingue, de mettre en valeur sa culture, ses traditions et US, son mode de vie, de nourriture, etc.

Les travaux préparatoires relatifs à la 4e édition du festival “Pencum Niani” sont officiellement lancés par le préfet du département. En présence de toutes les notabilités coutumières, des autorités locales du département, Amdy Mbengue qui a exhorté l’implication de tout le monde, a appelé à une union des forces et des cœurs pour donner à l’événement un franc succès. Conscient que la culture est au début et à la fin de tout processus de développement, le nouveau préfet dit s’engager pleinement à accompagner le conseil départemental, maître d’œuvre de l’événement, pour que ce programme culturel connaisse un net succès. Pour cela, tous les fils de la contrée, jusqu’à ceux dans la diaspora, doivent s’impliquer, plaide-t-il.

L’autre innovation est que, outre l’aspect culturel et folklorique, il yaura aussi des activités de développement. “Nous envisageons organiser une journée de consultation médicale gratuite à l’intention des personnes du 3e âge. Dans le domaine animal aussi, informe Omar Sy, des consultations gratuites seront accordées au cheptel.

Boucler le budget, le casse-tête.

Le problème majeur de l’organisation demeure le bouclage du budget. L’année dernière, un gap de près de 4 millions a été noté entre ce qui était prévu et les dépenses. Pour cette fois-ci, ce sont près de 40 millions qui sont recherchés, a confié, le Sg du conseil départemental. Tidiane Tine dira ne pas désespérer pour autant car, les partenaires qu’ils ont ciblés sauront répondre à leurs attentes.

Il ajoute, si le budget a connu une hausse, c’est que pour cette édition, il est prévu de récompenser les différents vainqueurs des différents prix qui seront en jeu. Seulement, plaide, Tine, tout le monde doit s’impliquer et y mettre du sien pour le rayonnement culturel du Niani qui a une histoire et une culture à faire prévaloir.

Abdoulaye Fall / www.tambacounda.info /

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*