Le collège des Abattoirs étrenne une salle polyvalente flambant neuf de 200m2 d’une valeur de 23’200’000CFA.

 

C’était une promesse d’un fils du terroir, lui-même natif du quartier Abattoirs de Tambacounda. Ousmane Dia a su mobiliser des partenaires pour en effet contribuer à résorber le gap en la matière, en attendant d’examiner le cas du lycée Mame Cheikh Mbaye.

C’est le chef de l’exécutif régional, M. El Hadji Bouya Amar, Gouverneur de la région de Tambacounda en présence des autorités académiques et locales, des parents d’élèves, des potaches et des partenaires, qui a procédé à son inauguration officielle samedi 27 octobre 2018. Les belles envolées lyriques de Mbouré Sans Loi ont égayé tout le beau monde venu prendre part à l’événement.

Tambacounda.info vous livre un extenso le speech d’Ousmane Dia.

Monsieur le Gouverneur de la région de Tambacounda,
Monsieur l’Inspecteur de l’Éducation et de la formation,
Monsieur Le représentant du Maire de la Commune de Tambacounda,
Monsieur Le Président de l’Association des parents d’élèves,
Monsieur le Principal du Collège des Abattoirs,
Monsieur le généreux donateur et très cher ami Michael Hacking,
Mes chers élèves,
Mesdames, Messieurs les invités,
En vos grades, titres et qualités

Inaugurer une salle de classe est un moment de forte émotion. Par ce geste, mes partenaires et moi concrétisons notre volonté d’œuvrer à l’épanouissement et au développement de l’enfant. L’enfant n’est-il pas pour sa famille comme pour sa collectivité de vie, le renouveau, la pérennité et la continuité ?

La réussite scolaire doit être un enjeu majeur pour tout citoyen. Mes amis et moi avons choisi le meilleur pour ces enfants, car l’école, plus que jamais, doit rester une priorité, je dirai même, la priorité des priorités !

Dans le monde d’aujourd’hui, et surtout de demain, l’enfant doit avoir des bases solides pour affronter son avenir, et plus que jamais, nous devons, à tous les niveaux, faire des efforts pour l’école car c’est bien l’école de la République qui donne l’égalité des chances pour tous.

Au-delà de la réponse immédiate qu’il doit apporter à la collectivité, cette belle réalisation de 23’200’000 CFA permet de répondre à un besoin complémentaire de locaux sur l’établissement, permettant notamment d’avoir une répartition des effectifs dans les classes, qui soit plus équilibrée et harmonieuse, pour des conditions d’enseignement et d’apprentissage optimales.

Et c’est le lieu pour moi de remercier vivement, le généreux bienfaiteur, mon très ami Michael Hacking qui, quand je lui ai soumis le projet, n’a pas un seul instant hésité à renoncer à d’autres engagements ou projets certes aussi importants que celui-là qui nous réunit aujourd’hui.

C’est pourquoi, j’ose espérer qu’un très bon usage sera fait de cet outil afin que ce collège, jadis réputé pour ses excellentes performances, puisse nous valoir bien d’autres motifs de satisfaction.

Je ne saurai terminer sans lancer un vibrant appel à mes parents et amis de Tambacounda, soyons solidaires et tolérants, lavons nos cœurs avec l’eau du Mamacounda, prenons des initiatives pour le seul combat qui vaille, celui du développement économique, social et culturel de cette belle région,
ma région,
votre région,
notre région que nous chérissons tous.

Merci de m’avoir prêté une oreille attentive.

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*