Me Mbaye Gueye : «le pouvoir judiciaire n’est pouvoir que théoriquement.. »

 

On ne peut pas encore parler au Sénégal de pouvoir judicaire parce qu’en réalité, la justice n’est pas encore arrivée à prendre son indépendance. C’est la conviction de Me Mbaye Gueye. Le bâtonnier qui participait ce mercredi 7 novembre à une journée de réflexion organisée par la Ligue sénégalaise des Droits humains (Lsdh) est d’avis que la justice ne pourra acquérir son indépendance que si certains préalables sont remplis.

«Nous n’avons pas choisi l’approche “autorité judiciaire”, nous avons choisi pour la justice qu’elle soit un “pouvoir judiciaire”. Or un pouvoir regroupe certaines choses que la justice n’a pas. Lorsque, pour un pouvoir son budget relève d’un autre pouvoir, cela pose problème », a déclaré Me Mbaye Gueye lors de la journée de réflexion consacrée à l’indépendance de la justice qui s’est tenue ce mercredi 7 novembre à Dakar.

Le bâtonnier de l’Ordre des avocats d’ajouter : «Lorsque les acteurs de ce pouvoir sont recrutés et payés par un autre pouvoir, je me demande comment on peut affirmer que c’est un pouvoir et un pouvoir indépendant.»

A l’en croire, il faut éclairer la lanterne des Sénégalais sur l’orientation que l’on veut donner à la justice à savoir si elle doit être une autorité ou un pouvoir. Dans le second cas, relève-t-il, «il nous faut aller vers des réformes beaucoup plus profondes pour parvenir à côté du pouvoir exécutif et du pouvoir législatif à un troisième pouvoir réel à savoir le pouvoir judiciaire».

Mais en l’état actuel des choses, «le pouvoir judiciaire n’est pouvoir que théoriquement, mais dans la pratique, ce n’est réellement pas un pouvoir.»

pressafrik

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*