WikiLeaks: Julian Assange inculpé aux Etats-Unis

 

Julian Assange, qui a publié en 2010 de nombreux documents secrets, a été inculpé aux Etats-Unis, a annoncé WikiLeaks jeudi soir. Des procureurs ont révélé par inadvertance, l’existence de cette inculpation censée être secrète.

La nature exacte des chefs d’accusation retenus contre M. Assange n’était pas connue immédiatement. Julian Assange est réfugié depuis 2012 à l’ambassade d’Equateur à Londres après avoir obtenu l’asile du pays latino-américain, pour ne pas avoir à être envoyé en Suède où il était accusé de viol, un dossier classé depuis.

L’Australien de 47 ans dit craindre que les Etats-Unis ne demandent son extradition en raison de la publication en 2010 par WikiLeaks, un site internet spécialisé dans la diffusion de documents bruts officiels, de dizaines de milliers de documents diplomatiques militaires et américains.

Le président américain Donald Trump et son chef de la diplomatie Mike Pompeo avaient demandé publiquement que des poursuites judiciaires soient engagées contre Julian Assange.

Un document judiciaire transmis jeudi, qui porte un sceau indiquant qu’il a initialement été enregistré auprès d’un tribunal d’Alexandria, en Virginie, en août, demande à un juge de sceller tout élément d’une affaire pénale sans lien avec M. Assange.

WikiLeaks a dit sur Twitter qu’il s’agissait apparemment d’une erreur de «copier-coller». Aucun représentant de l’administration américaine n’a fait de commentaire. Selon un porte-parole du parquet, le dépôt a été effectué par erreur. «Ce n’était pas le nom voulu pour ce dépôt», a-t-il déclaré à Reuters.

D’après le document, le parquet cherche à garder confidentielles les charges pensant sur Julian Assange jusqu’à l’arrestation de ce dernier, une démarche essentielle selon le parquet pour garantir que M. Assange ne s’échappe pas afin d’éviter une arrestation et son extradition.

Plusieurs représentants américains avaient par le passé reconnu que le parquet fédéral basé à Alexandria menait une enquête de longue haleine contre WikiLeaks et son fondateur.

(nxp/ats)

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*