Inauguration de la mine d’or de Mako: discours du directeur général adjoint de pmc.

 

Monsieur le Président de la République

Monsieur Le Premier Ministre

Madame le Ministre des Mines et de la Géologie ;

Mesdames, Messieurs les Ministres ;

Mesdames Messieurs, Honorables députés et Membres du Conseil économique, social et environnemental et du Conseil Territorial;

Monsieur l’Ambassadeur du Royaume Uni au Sénégal,

Monsieur le Gouverneur de la Région de Kédougou ;

Messieurs le Préfet du Département de Kédougou ;

Monsieur le sous-Préfet de l’Arrondissement de Bandafassi;

Monsieur le Président du Conseil Départemental de Kédougou ;

Monsieur le Maire de la Commune de Tomboronkoto ;

Messieurs les Maires des Communes du Département de Kédougou ;

Messieurs les Directeurs nationaux et Chefs de service régionaux :

Monsieur le Président de la Chambre des mines  :

Messieurs les Chefs de Village ;

Notabilités religieuses et coutumières ;

Chères populations des villages environnants et du Département de Kédougou  ;

Chèrs invités

Excellence Monsieur Le Président, je tiens tous d’abord à vous adresser au nom de tout le Groupe Toro Gold et de PMC, nos vifs remerciements pour avoir bien voulu venir inaugurer la mine d’or de Mako malgré un agenda très chargé. Je tiens également à remercier l’ensemble des acteurs qui ont contribué à la réalisation de cet ambitieux projet ; je veux nommer le Gouvernement du Sénégal

Je voudrais également profiter de cette occasion pour remercier , l’administration régionale, avec à sa tête Monsieur le Gouverneur.  ; je voudrais surtout profiter de l’occasion pour adresser nos chaleureux remerciements à Madame le Ministre des Mines et de la Géologie ainsi qu’a toute son équipe, au Ministère de l’Environnement et du Développement Durable avec qui nous sommes en contact permanent, au Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan qui nous a accompagnés lors de nombreuses visites de nos investisseurs, ainsi qu’au Ministère du Plan Sénégal Emergent pour leur soutien et accompagnement constants. S’il y a un investisseur qui a bénéficié autant de l’accompagnement du PSE et surtout du cadre offert par le PSE, c’est bien notre société.

Enfin, mes remerciements vont également aux braves populations environnantes du projet pour leur hospitalité et l’appui constant apporté à ce projet. Mes remerciements vont enfin à tout le Staff de TGL et de PMC depuis Londres jusqu’à Mako en passant par le bureau de Dakar pour son engagement toujours renouvelé pour la réussite de ce projet. J’associe particulièrement à ces remerciements l’équipe d’exploration qui a découvert ce gisement et qui est composée à 100% de géologues sénégalais.

Monsieur Le Président, le Sénégal recèle dans son sous – sol un important potentiel minier caractérisé par la diversité des substances minérales allant des métaux précieux aux métaux de base en passant par les minéraux lourds, les minéraux industriels, les matériaux de construction et les pierres ornementales. Le Gouvernement du Sénégal est conscient de ce potentiel et c’est pourquoi sous votre conduite et en votre qualité de géologue le secteur minier a été retenu parmi les six (06) secteurs du PSE devant booster la croissance du Sénégal. Six projets parmi les 27 projets phares du PSE sont en effet du secteur minier.

L’importance de plus en plus accrue du secteur minier dans le développement économique et social du pays justifie l’attention toute particulière que vous accordez à ce secteur qui ne cesse d’enregistrer des performances depuis quelques années. A titre illustratif les recettes tirées du secteur minier ont atteint 92.8 milliards de francs CFA et ont permis un apport significatif de 28% aux exportations du pays en 2017 (source rapport ITIE 2017).

Votre ambition est de porter la production d’or du Sénégal d’ici l’horizon 2021 à 18 T et classer ainsi le Sénégal parmi les premiers producteurs d’or en Afrique. La production d’or du Sénégal est aujourd’hui de 7.5 T. Avec l’entrée en lice de la mine de Mako que vous inaugurez aujourd’hui qui produira environ 4 T, cette production sera portée à 11.5 T en 2019. Je suis plus convaincu qu’avec notre programme d’exploration en cours à l’intérieur du permis d’exploitation et dans un rayon de 40Km autour du permis de Mako de régionale et avec l’entrée prochaine en production d’autres mines dans la région de Kédougou, cette ambition de porter la production à 18 T par an est largement à la portée du Sénégal.

Monsieur Le Président, la mine que vous nous faites l’honneur d’inaugurer aujourd’hui recèle une ressource minérale de 22.9 Mt titrant à 1.86 t/g soit 1 370 000 oz d’or avec une réserve minérale estimée à 14.3 Mt @ 2.25 g/t soit 1 030 000 oz Au. Il est prévu une production annuelle de 137 000 oz (approx 4 T/an) sur 8 ans. Les travaux de recherche de ressources additionnelles continuent dans la concession, dans les permis de la société et dans les permis en partenariat dans les zones alentour du projet. Les premiers résultats sont concluants et la prorogation de la vie de la mine reste permise.

L’ambition que vous nourrissez pour le pays, Monsieur Le Président, requière l’implication du secteur privé national et international dans l’œuvre de construction du développement du pays fondé sur une mobilisation efficace des ressources financières, naturelles et humaines du Sénégal. Le Groupe Toro Gold, qui a pour mission la création de richesses pour ses propriétaires, ses investisseurs, ses employés et les communautés à travers une exploitation socialement et écologiquement responsable des ressources naturelles tout en contribuant au développement des pays en général et des zones d’implantation de ses projets en particulier, s’inscrit bien dans ce sillage.

Le projet de Mako contribue, sans nul doute, à travers les investissements directs, la création d’emplois et la promotion des achats locaux au développement du pays en général et de la localité en particulier et participera à la fixation des jeunes dans la région.

Le Groupe a investi pour la mise en évidence du gisement aurifère de Petowal un montant de US$55 millions et pour la phase développement/construction des installations nécessaires pour son exploitation un montant de US$145 millions. Le développement et la construction d’une mine d’or à échelle industrielle implique l’acquisition de services et de biens hautement spécialisés dont la disponibilité est limitée dans le monde entier. Aussi une part non négligeable de cet investissement est certes restée avec les fournisseurs internationaux mais la société a encouragé ses sous – contractants à renforcer la capacité de la chaîne d’approvisionnement national pour le secteur minier. Ceci a permis, que durant la phase de construction de la mine de Mako, 35% de l’investissement total ont été réalisés auprès de fournisseurs sénégalais de biens et de services, ce qui équivaut à env. 51 M $ US. Un montant de 22 millions USD a été versé à des fournisseurs ‘locaux’ de biens et de services de la région de Kédougou

La Société a mis en place une politique d’emploi et de développement des compétences locales : pendant la phase développement et de construction, la société et ses sous – contractants ont employé de façon permanente 1452 personnes dont 86% est de sénégalais avec une très bonne représentation des employés originaires de la région (689 en tout). En phase actuelle d’exploitation la société emploie 1079 personnes dont 998 nationaux en utilisant le principe de la discrimination positive ; 683 employés sont de la région. Notre objectif Monsieur le Président, est de réduire considérablement le nombre d’employés expatriés d’ici les 4 prochaines années. Nous l’avons déjà fait en phase de recherche où le projet fut géré uniquement par une équipe sénégalaise.

La société PMC a investi et continue d’investir dans le développement communautaire notamment  ;

  • La santé : réfection/équipements de centres de santé,

  • L’éducation : construction de salles de classes, équipements en matériels scolaires et didactiques,

  • L’eau/assainissement : réalisations de forages pour les populations et des puits pastoraux pour le cheptel,

  • La gouvernance locale : appui pour la réalisation des plans d’Occupation et d’Affectation des Sols.

  • La construction d’aires de stockage de gros porteurs à Mako-Niemeniké

La société a mis en place actuellement un fond d’investissement social annuel pour financer des micro-projets prioritaires de la commune de Tomboronkoto et du Conseil Départemental de Kédougou : cette année ce montant s’élève à presque 428 000 000 FCFA dont presque la moitié sera consacrée à l’éducation.

Un important programme d’amélioration des moyens de subsistance a été mis en place : 15 ha de cultures maraîchères, 40 ha de plantation de vergers, 40 ha de cultures céréalières avec une dotation d’un tracteur avec tous les accessoires.

PMC place ses activités au cœur de la préservation de l’environnement tel que stipulé par la lettre de politique sectorielle de l’environnement et des ressources naturelles. C’est pourquoi PMC c’est aussi des engagements environnementaux dont les objectifs c’est d’atteindre un gain général net et zéro perte nette pour la biodiversité et de gérer la biodiversité de manière inclusive, transparente et fondée sur des données scientifiques. PMC soutient l’Etat dans sa politique de protection et de préservation de l’écologie du Parc National du Niokolo Koba au moyen par exemple d’un programme d’assistance technique pour l’intensification de surveillance et la conservation du PNNK avec l’appui de l’ONG américaine Panthera. On sait que l’ambition de votre Gouvernement Monsieur le Président, est de retirer le Parc National du Niokolo Koba de la liste des patrimoines en danger. Cette ambition est à portée de main, car le programme pilote PMC-DPN-Panthera a déjà obtenu des résultats plus que satisfaisants sur 25% de la surface totale du parc du Niokolo Koba

Pour rappel, Monsieur le Ministre, nous avons un jour discuté de votre souhait de faire venir des éléphants de l’Afrique du Sud ou du Burkina pour repeupler le Parc ; j’ai le plaisir vous annoncer que des spécimens existent encore dans le Parc ; la Direction du Parc, grace à leur copperation avec Panthera, a pris en photo par le système de Camara Trappe, un jeune individu dans le Niokolo.

PMC c’est aussi un programme intégré de conservation et d’amélioration des moyens de subsistance des populations dans la commune de Tomboronkoto en partenariat avec l’ONG AWF et le Conseil communal de Tomboronkoto.

Enfin, Monsieur Le Président, PMC c’est la promotion des achats locaux à travers une politique de structuration des fournisseurs (leur formalisation et leur regroupement en GIE) et leur capacitation (formation sur les procédures de passation des marchés, capacitation dans la formation des produits agro-forestiers, capacitation des producteurs maraîchers). Les fruits et légumes consommés au restaurant de la société, proviennent des jardins marchais réalisés par les villages avec l’appui de la société. D’ailleurs le restaurateur de la société a signé un contrat avec le GIE Lannaya de Tambanoumouya pour l’approvisionnement en fruits et légumes. Il a signé également un contrat avec une entreprise agro – alimentaire locale pour s’approvisionner par exemple en patte d’arachides. La société s’approvisionne également localement en viande et en produits de volaille.

Excellence Monsieur le Président, chers invités, à Toro Gold, nous avons très vite compris, qu’en plus d’un label vert, un projet minier n’a de l’avenir dans nos pays respectifs que s’il a l’adhésion des populations.

L’attente est certes importante de la part des populations, mais nous vous assurons, qu’à défaut d’aller plus loin sur ce que nous nous sommes engagés, nous veillerons au respect strict des engagements pris et nous ferons de sorte que les projets de développement communautaire et ceux initiés avec la Direction des Parcs nationaux pour la conservation de la Biodiversité puissent continuer au-delà de la fermeture de la mine.

Je vous remercie Monsieur Le Président pour votre attention.

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*