Auchan Dégage s’interroge sur le revirement de son allié : Macky a-t-il corrompu les dirigeants de l’UNACOIS JAPPO ?

 

Le FRAPP FRANCE DEGAGE a appris par la presse et par ses camarades commerçants membres du collectif AUCHAN DEGAGE qu’une autorisation d’importer de 30.000 tonnes de sucre a été donnée aux dirigeants de l’Unacois Jappo, son président s’arrogeant 15.000 tonnes.

Il est curieux que le gouvernement du Sénégal procède ainsi si l’on sait que les quantités à importer dépendent du gap entre la production de la compagnie sucrière sénégalaise (CSS) et la demande. Or, la CSS a annoncé, en juin 2018, une production record de 144.000 tonnes de sucre qui permettra d’avoir du sucre toute l’année sans avoir à en importer.

En Avril 2018, on parlait de 90.000 tonnes de sucre au Sénégal et la CSS demandait aux autorités de suspendre les importations de sucre jusqu’en mai 2019 au moins.

Lors de l’audience entre l’Unacois Jappo et le président de la république, ce dernier avait promis aux commerçants des droits d’importations de produits alimentaires (DIPA) de 60.000 tonnes de sucre qui devaient être confirmés lors d’une autre rencontre entre ministre du commerce et l’Unacois Jappo.

Il ne fait l’ombre d’aucun doute que le président à voulu récompenser Idy Thiam de l’Unacois Jappo pour leurs efforts de dé-radicalisation des commerçants membres du Collectifs Auchan Dégage. Voilà où il faut chercher l’explication du refus extraordinaire de l’Unacois Jappo de mettre à la disposition du Collectif Auchan dégage son siège pour la conférence de presse.

Sans ce deal entre l’Unacois Jappo et le chef d’Etat, impossible de comprendre pourquoi cette conférence de presse a été dispersée à coups de grenades lacrymogènes par la police. Cette conférence de presse était une menace pour les dirigeants de l’Unacois Jappo qui pensaient que les membres du Collectif Auchan dégage étaient déjà au courant de leur deal avec le président de la république et que la conférence de presse avait comme objectif de révéler ce deal anti-national.

Le FRAPP FRANCE DEGAGE dénonce énergiquement cette posture apatride du président de la république, de son gouvernement et des dirigeants de l’Unacois Jappo et réaffirme son ancrage dans la lutte AUCHAN DEGAGE aux côtés des commerçants résistants que représente aujourd’hui dignement le Collectif Auchan dégage dont les dirigeants ont refusé de répondre à l’appel du sucre de la honte.

Le FRAPP continue à donner comme contenu au slogan AUCHAN DEGAGE :
1-    Réalisation d’une étude d’impact crédible de l’installation des grandes surfaces au Sénégal
2-    Organisation des Assises nationales démocratiques du commerce au Sénégal
3-    Suspension de l’installation de tout nouveau magasin de Auchan ou d’une autre grande enseigne
4-    Amendement du décret réglementant la distribution au Sénégal notamment sur la composition des comités régionaux, la possibilité pour les grandes enseignes de ventre du micro détail et en son article 19 sur le caractère non rétroactif du décret

Dakar, le 20 novembre 2018

dakarmatin/

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*