Une « Aawo » va jusqu’en Chine pour arracher la chair de sa coépouse avec ses dents

 

Encore une histoire de jalousie qui dérape et prolonge la longue liste des de scandales entre coépouses sénégalaises. Cette fois-ci  la scène d’horreur s’est produite en Chine où, Mame Binta Ndoye, la Aawo (première épouse)  s’est rendue  pour retrouver sa coépouse, Nabou Diallo, pour lui régler son compte. Selon « Les Echos » qui donne l’information, la scène a eu lieu dans un marché en Chine.

Informée de la présence de la « gnarél (deuxième épouse)», Mame Binta Ndoye,  âgée de 45 ans, s’est empressée pour la retrouver et lui mordre le bras, loin des regards indiscrets des Sénégalais.

La victime, Nabou Diallo, âgée de 35 ans, raconte la terrible scène : «J’étais dans une boutique lors que je l’ai vu arrivée. J’ai fait deux pas en arrière pour tracer mon chemin. J’ai pris la route qui mène vers un restaurant de Sénégalais. Et, c’est en ce moment, qu’elle est sortie de la boutiques pour m’abreuver d’injures ».

Elle poursuit : «elle a commencé à me traiter de prostituée venue en Chine pour se trouver des hommes. J’ai pris mon téléphone et j’ai commencé à filmer. Elle était accompagnée de sa cousine, et elles se sont jetées sur moi avant de me mordre le bras».

A l’en croire, les médecins chinois refusent de soigner son bras parce que le lambeau de la chair est introuvable. Le journal de souligner que le présumé auteur, Mame Binta Ndoye, refuse de se prononcer sur cette affaire.

PressAfrik

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*