Une information judiciaire vise ses deux actionnaires : Tempête à Csl Sénégal

 

Une information judiciaire pour association de malfaiteurs et abus de confiance vise deux associés de Csl Sénégal. Ce à la suite d’une enquête menée par la Division des investigations criminelles (DIC) suite à une plainte de l’homme d’affaires indien, Vadi Tamil Nadu, qui est associé à Radwane Sahéli et Jihad Derwiche, par ailleurs directeur général adjoint du Comptoir commercial du Sénégal.

Libération révèle que le Procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, a ouvert une information judiciaire pour association de malfaiteurs et abus de confiance contre Radwane Sahéli et Jihad Derwiche, par ailleurs directeur général adjoint du Comptoir commercial du Sénégal (CCS).
À l’origine de cette procédure qui risque de faire beaucoup de bruit, une plainte de l’homme d’affaires indien Vadi Tamil Nadu qui était associé avec eux dans le cadre de la Csl Sénégal, une société très connue dans le construction et les travaux publics.
Ce dernier a soutenu, dans sa plainte, que ses deux associés ont profité de situations diverses pour piller la boîte. Il a cité par exemple le marché relatif à la réfection et à la modification de l’immeuble abritant le.. CCS.
Selon le plaignant, le devis était de 230 millions de FCfa mais Sahéli aurait facturé à 193 millions dans des conditions frauduleuses précisant que cette manœuvre n’avait comme but que de faire bénéficier des avantages indus à Derviche qui est aussi directeur général adjoint de CCS.
il citera un autre marché avec la société Tiger Denrées Sénégal portant sur la somme de 985 millions de F Cfa alors que, selon lui, Sahéli n’a pu justifier à la comptabilité que la somme de 411 millions.
Selon nos infirmations, tous les protaganistes de cette affaire ont été entendus, en audition libre, à la Division des investigations criminelles (DiC). Qui a aussi interrogé à titre de témoin, Roda Derwiche, père de Jihad et directeur général de CSS. Devant les enquêteurs, les accusés ont nié les faits mais le parquet a ouvert une information judiciaire confiée au doyen des juges qui s’apprête à procéder à plusieurs mises en examen.

dakaractu/

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*