[REPORTAGE PHOTOS] Après Genève, le plasticien Tambacoundois est immortalisé à Dakar.

 

Son nom court les rues de Genève où il exerce avec brio les métiers d’artiste et d’enseignant d’arts visuels. Depuis ce vendredi 7 décembre 2018, Ousmane Dia a vu son nom gravé au somptueux monument de la Renaissance où son œuvre « Maturité de mon Peuple », à la fois gargantuesque et sublime, est inaugurée par le ministre en charge de la culture.

Du beau et connaisseur monde était là, le jeu en valait la chandelle. Le monument de la Renaissance abritait ce vendredi 7 décembre 2018 la cérémonie officielle d’inauguration de l’installation sculpturale du plasticien Ousmane Dia. 365 sculptures gracieusement offertes a l’Etat du Sénégalais. « Le beau de l’ensemble, le sublime dans le détail, cela n’est pas donné au premier venu », ont claironné quelques célèbres critiques d’arts que nous avons joints. En effet, Ousmane Dia assure et rassure. Il assure avec l’étendue de son imagination créatrice et rassure de par les thématiques qu’il développe, « Maturité de mon peuple » par exemple. Une belle et originale façon d’inviter les uns et les autres, surtout dans ce contexte d’élections, de tout mettre en œuvre pour ne pas être la risée du monde, nous qui connaissons une démocratie majeure, nous qui connaissons une stabilité qui suscite des convoitises.

Lilliam Thuram a tenu à ne pas se faire raconter cet évènement, tout comme l’inoxydable et très « culturel » Racine Senghor aux côtés du ministre Abdou Latif Coulibaly, tous ont validé le fait que « l’homme est naturellement culturel et culturellement naturel ».

Boubacar Dembo TAMBA / www.tambacounda.info /

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*