koussanar : un malade mental hante le sommeil des populations

 

A koussanar,  localité située dans le département de Tambacounda,  les populations ne dorment plus les poings fermés.  Un ancien boucher qui a perdu la raison,  hante leur sommeil.  Armé d’un coupe-coupe,   le détraqué menace d’y abréger des vies humaines,  si la moindre occasion s’offrait à  lui.  Les autorités locales elles,   font dans la sourde oreille et dans le dilatoire,  attendant que l’irréparable se produise pour réagir. Abracadabrant !

Les populations du quartier “Leggal” dans la commune de koussanar ne dorment plus du sommeil des justes.  Elles sont transies de peur.  A l’origine,  un malade mental y sème la terreur. Armé jusqu’au dent,  le colosse menace d’y tuer des personnes. Ancien boucher de son état,  M B qui a perdu la raison est devenu un danger public. Il menace les populations et est lourdement armé,  nous a raconté notre interlocuteur.  Pour ce dernier,  depuis 5 jours maintenant,  les populations ne savent plus à quel saint se vouer. Leurs activités sont ralenties et leurs vies menacées. Et pis,  aucune autorité ne s’est prononcée sur la situation. Le fou continue de sillonner les artères de la ville avec son coupe-coupe et menace toujours les gens. La gendarmerie l’avait interpellé mais à la surprise générale,  il a été relâché deux jours après.  Demain lundi,  ce sera une journée d’école. Et malheureusement,  son domicile jouxte l’école 3 et c’est très dangereux pour les potaches d’être livrés à la merci d’un détraqué mental,  alerte,  notre interlocuteur. ” Il ne faut pas attendre que l’irréparable se produise pour réagir “, avertit-il, appelant de toutes ses forces,  à une réaction urgente des autorités pendant qu’il est encore temps.  En attendant,  MB demeure “maître” du quartier “Leggal” qu’il contrôle et y dicte sa loi.

Abdoulaye Fall / www.tambacounda.info /

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*