Rassemblement des “Karimistes” de Tambacounda, le président d’AME 2019 minimise.

 

Le mouvement AME 2019, (Alliance Macky Encore 2019) ne perd plus une seconde pour apporter la réplique à ceux qu’il considère comme étant des « illusionnistes invétérés ». Après la rencontre des Karimistes » de Tambacounda au quartier « Abattoirs », El Hadj Diamé Dansokho est monté au créneau pour, dit-il, multiplier par zéro, ce rassemblement, non sans interpeler les adeptes de Karim Wade sur certaines questions.

Fraîchement rentré de Paris où il a pris part, comme opérateur économique, au groupe consultatif, El Hadj Diamé Dansokho soutiendra n’accorder aucun répit aux détracteurs de son mentor. C’est le cas ce samedi tard dans la nuit, après la sortie des « Karimistes » qui ont laissé entendre que « Macky Sall ne peut pas sortir le Sénégal de l’étau du mal développement, pire, il restreint de façon dangereuse els libertés, s’en prend à ses opposants potentiels et gère de façon patrimoniale et caricaturale le pays ». Suffisant pour que le président d’AME 2019 fasse une sortie au vitriol end demandant aux partisans de Karim Wade « d’inviter plutôt leur responsable à apporter des réponses aux questions très précises que lui a posées le brillant ministre de l’économie et des finances quand il a sollicité des bailleurs de fonds un audit de la gestion des finances publiques ». Mieux, M. Dansokho signifiera toute sa peine de voir encore à Tambacounda un « groupe de matamores  bomber le torse et déclarer Karim Wade comme étant le mieux habilité à diriger ce pays car, 12 années durant que son père était aux affaires, et que lui-même soit désigné comme le ministre de la terre, du ciel et de la mer, il ne connait même pas la direction de Tambacounda, encore moins fréquenter la région et y opérer quelque réalisation que ce soit ». Le patron Dame 2019 de poursuivre en soulignant avec force qu’il est « tout le contraire du président Macky Sall qui a séjourné à Tambacounda comme directeur général, ministre de l’intérieur, ministre de l’industrie et des mines, premier ministre, président de l’assemblée nationale, candidat président, et plusieurs fois comme président. La conséquence logique de cette marque d’affection a valu aux populations de cette région naturelle plusieurs investissements, et il suffira qu’ils fassent un tour dans les services de l’agence régionale de développement pour se rendre compte qu’ils perdent leur temps, les Sénégalais et les Tambacoundois ont définitivement tourné le dos à cette histoire des Wade, tellement que les réalisations sont considérables, l’émergence des territoires est devenue une réalité ». El Hadj Diamé Dansokho de conclure qu’il faut bien rire de cette rencontre car, « mes éléments sur le terrain m’ont rapporté que ces Karimistes peinaient à remplir la moitié de la cour d’une maison de 50 m sur 50 ».

Boubacar Dembo TAMBA / www.tambacounda.info /

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*