Tambacounda : “Les menaces et les intimidations de l’état n’auront pas raison sur notre engagement à défendre les intérêts des travailleurs “. (And Gueusseum )

 

Les syndicalistes de la santé ont investi les artères de la ville ce lundi.  A travers une marche nationale délocalisée à Tambacounda, ils ont sillonné les rues et réitéré leur ferme engagement d’aller jusqu’au bout de leur lutte, quoiqu’il advienne, fulminent-ils. “Les menaces et les intimidations de l’état n’auront pas raison sur notre engagement à défendre les intérêts des travailleurs”,  ont rugi Mballo Dia et compagnie.

Les travailleurs de la santé affiliés à l’Asas And Gueusseum ne démordent ni ne décolèrent  toujours pas.  A travers la marche nationale organisée à Tambacounda,  ils ont réitéré leur ferme engagement de poursuivre la lutte après, près d’une vingtaine de plans d’action déjà déroulée,  advienne que pourra. Ils ont sillonné les principales artères de la ville pour se faire entendre et informer la population de leur grève qui dure depuis bien longtemps maintenant. Au menu de leurs revendications, le régime indemnitaire et le recrutement des contractuels dans la fonction publique, a fulmine, Mballo Dia Thiam. Pour lui, ils ( les travailleurs) ne demandent que la correction du régime indemnitaire, le recrutement des contractuels et l’ouverture de négociations sérieuses avec l’état. Sans cela, rugissent-ils, rien ne les fera détourner de la voix qu’ils sont en train de suivre. “Que l’état continue dans ses menaces et autres négociations, cela ne nous ébranle pas outre mesure” à martelé, Mballo Dia Thiam. Tant que l’état continuera de faire dans le dilatoire, ils nous trouverons droit sur leur chemin, ont scandé les blouses blanches, avec leurs brassards rouges. Ils ont aussi dit déplorer l’attitude des médecins chef de région et de district qui suivent l’état dans sa volonté de briser le mouvement. “C’est des assassins et des lâches”, ont entonné la bande à Mballo Dia Thiam qui se dit prête à tout. La longue procession a terminé à la préfecture pour remettre le mémorandum au préfet.

Abdoulaye Fall / www.tambacounda.info /

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*