Tambacounda : Le secteur des Eaux et Forêts organise un Patronage en faveur des enfants

 

Le Patronage tenu par le secteur des Eaux et Forêts de Tambacounda a lieu à l’école élémentaire de Gouye. Il porte sur le thème : « collectivités éducatives et construction citoyenne de la nation ». Près de 80 enfants y sont encadrés autour de la préservation de l’environnement.

La collectivité éducative est définie comme « un regroupement à durée déterminée d’enfants, d’adolescents ou de jeunes, à l’occasion des vacances scolaires ou de leurs temps libres, pour mener ensemble des activités destinées à leur épanouissement global ou /et à leur insertion ». Au-delà d’une institution dispensatrice de savoir, « elle vise le savoir être, le savoir- faire et le savoir devenir ». Le Patronage en est un type parmi tant d’autres. Il peut être un patronage maternel (enfants de 3 à 6 ans ou être un patronage d’enfants (de 6 à 12 ans).

Le secteur des Eaux et Forêts, en collaboration avec l’association des techniciens en la matière, en organise un à l’intention de 78 potaches de l’école élémentaire de Gouye dont 50 filles qui, à en croire le capitaine Mamadou Gaye en charge du secteur des Eaux et Forêts de Tambacounda, détient déjà une pépinière arboricole et forestière. Ce sera du 26 au 31 décembre prochain. D’ailleurs ce vendredi, les enfants procèderont, sous l’œil de leur encadreurs, à des travaux de rempotage, histoire de produire 200 plants car, le sous thème de la dite organisation est : « Pour la protection de l’environnement, je m’engage ».

D’éminents spécialistes des collectivités éducatives et des personnes ressources encadrent les enfants autour d’ateliers techniques spécifiques ou clubs d’animation.

Nous y reviendrons.

Boubacar Dembo TAMBA / www.tambacounda.info /

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*