Après la sortie d’un artisan de Tambacounda sur les 500’000 CFA de Me Sidiki Kaba, le président de la chambre de métiers précise…

 

Le président de la chambre des métiers de Tambacounda n’a pas fait dans la dentelle pour naviguer à contre-courant de Bassirou Diallo, un artisan qui avait fait une sortie au vitriol pour asséner que les « artisans ont craché sur les 500’000 FCFA » que Me Sidiki Kaba leur a offerts à l’occasion de la 4e foire régionale de Tambacounda dont il est l’un des parrains. « Cette assertion de Bassirou Diallo n’engage que sa personne, pas les artisans et la chambre des métiers  et la chambre des métiers», a martelé Abdoulaye Sarr.

« Si jamais j’étais au courant d’une telle forfaiture de Bassirou Diallo, les choses n’allaient pas se passer ainsi car, nos rapports avec Me Sidiki Kaba ne sont pas des rapports d’ordre mercantile, nous croyons en l’homme et, en c’est en sa qualité de ministre fils du terroir que nous avons pensé important de faire de lui, aux côtés de notre ministre de tutelle, le parrain de notre foire », nous a d’entrée de jeu expliqué Abdoulaye Sarr. Pour le président de la chambre des métiers, « nous n’avons jamais présenté un cahier de charges à Me Sidiki Kaba ou notre ministre pour exiger d’eux quoique ce soit en termes de ressources financières ». M. Sarr de poursuivre, « j’ose croire que c’est un malentendu pour lequel je voudrai que le ministre des affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur accepte toutes nos excuses ». Sur le site de la quatrième foire régionale de l’artisanat de Tambacounda, Abdoulaye Sarr a tenu à réaffirmer haut et fort son engagement, lui et tous ceux qui sont avec lui, à soutenir Me Sidiki Kaba dans sa volonté de faire décoller cette région, et celle plusieurs fois affirmée par le chef de L’État de faire du Sénégal un pays émergent, et là-dessus, « vous conviendrez avec moi que l’artisanat a une belle et grande partition à jouer», a-t-il conclu.

Boubacar Dembo TAMBA / www.tambacounda.info /

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*