Tambacounda : distribution de copieux dîner aux daaras, l’association “Ankaa Niohon Déma” permet aux enfants talibés de fêter dans la joie, le nouvel an.

 

Quatre daaras dans la ville ont fêté dans la joie et la bonne humeur le nouvel an. Cela a été possible grâce à l’action solidaire des membres de l’association “Anka Niohon Déma ” qui ont pensé à venir en aide aux enfants talibés. Adja Keita, présidente de la structure et les siens les ont servis de copieux dîners qu’ils ont dit apprécier à sa vraie valeur.  C’est juste une manière de les montrer qu’ils font partie de la fête et qu’ils doivent la vivre, ont martelé les bienfaiteurs.

2019 s’annonce sous de bons auspices pour les enfants talibés.  Pour la première fois,  on a pensé à eux à la fête de fin d’année. Ils l’ont jovialement vécue. Et c’est l’association “Anka Niohon Déma ” qui est passée par là. Ses membres ont préparé de succulents mets qu’ils ont gracieusement offerts aux talibés. Cette année,  ils ne mendieront pas le jour du 31 décembre pour avoir de quoi manger, du moins pour les enfants des daaras de Pont,  des Abattoirs,  de Plateau et de celui de Mbarou Gounass. “Anka Niohon Déma ” est passée dans chacune de ses structures d’enseignement religieux pour y inonder de la nourriture. Interrogée sur le pourquoi d’un tel geste, Adja Keita dira être très émue l’an passé,  quand elle avait rencontré des enfants talibés sillonnant la ville,  à la recherche de nourriture, le jour du 31 décembre, pendant que tout le monde festoyer. “Cela m’avait meurtri le coeur et très choqué”, narre-t-elle.   Et c’est pourquoi, assène la bonne dame,  son association,  très sensible à la situation, a décidé de préparer des mets pour le les offrir. Beaucoup de soins ont été apportés à la préparation des repas que nous avons voulu très copieux,  a martelé la présidente de l’association. Nous leur avons offerts en plus des repas,  des cartons de  jus de fruits et beaucoup d’autres denrées, se sont réjouis les membres de l’association “Anka Niohon Déma “.

Abdoul Aziz,  maître coranique,  propriétaire du Daara situé à Gounass qui a parlé aux noms de ses collègues, s’est dit très réjoui du geste de l’association. Ces enfants talibés sont des patrimoines de Dieu. Quiconque y investit,  sera rétribué par le seigneur de l’univers,  explique -t-il. Grâce à vous,  leur a-t-il signifié, nos enfants vont manger à leur faim sans mendier. Ils sont tous joyeux.  Cependant,  il a profité des micros tendus pour exposer ses doléances. Les mômes ont besoin de nattes,  d’habillements, de produits détergents,  entre autres nécessités, a étalé leur Thierno. Revenant à la charge,  Adja Keita promet d’inscrire cette dans l’agenda sociale de l’association. Chaque année, tant qu’il nous sera donné les possibilités, nous viendrons en aide à ces enfants talibés.

Abdoulaye Fall / www.tambacounda.info /

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*