Thaïlande «Je suis sûre à 100% qu’ils me tueront»

 

Une Saoudienne âgée de 18 ans arrêtée dimanche à l’aéroport international de Bangkok assure craindre pour sa vie si elle est rapatriée par les autorités thaïlandaises de l’immigration, qui ont confirmé lui avoir refusé l’entrée dans le pays à son arrivée du Koweït.

Rahaf Mohammed Al-Qunun a déclaré à l’AFP avoir été arrêtée par des responsables saoudiens et koweïtiens à l’aéroport Suvarnabhumi et s’être vue confisquer son passeport, une assertion soutenue par l’organisation de défense des droits de l’homme Human Rights Watch.

Les femmes sous tutelle masculine

«Ils ont pris mon passeport», a-t-elle dit à l’AFP, ajoutant qu’elle avait été dénoncée par l’homme chargé de sa tutelle pour avoir voyagé «sans sa permission». Elle a expliqué avoir tenté de fuir des mauvais traitements infligés par sa famille. «Ma famille est stricte et m’a enfermée dans une pièce durant six mois simplement pour m’être coupé les cheveux», a-t-elle déclaré, se disant certaine d’être emprisonnée si elle était renvoyée dans son pays.

«Je suis sûre à 100% qu’ils me tueront dès ma sortie d’une prison saoudienne», a-t-elle ajouté, s’affirmant «effrayée» et «perdant l’espoir». Rahaf Mohammed Al-Qunun a été arrêtée dimanche alors qu’elle arrivait en avion depuis le Koweït, a déclaré à l’AFP le chef des services d’immigration thaïlandais, Surachate Hakparn.

La jeune femme se trouve actuellement dans un hôtel de l’aéroport et devrait être renvoyée en Arabie saoudite d’ici lundi matin, a-t-il ajouté. Selon lui, elle n’avait sur elle «ni billet de retour ni argent».

Contact entre la Thaïlande et l’Arabie Saoudite

«Elle a fui sa famille pour échapper au mariage et craint des ennuis si elle retourne en Arabie saoudite. Nous avons envoyé des responsables pour prendre soin d’elle», a-t-il précisé.

Selon lui, les autorités thaïlandaises ont pris contact «avec l’ambassade d’Arabie saoudite pour se coordonner».

Mais la jeune femme a contesté cette version, expliquant qu’elle était en transit pour aller demander l’asile en Australie où elle assure disposer d’un visa. Selon elle, des représentants des ambassades saoudienne et koweïtienne l’ont accostée au débarquement à l’aéroport Suvarnabhumi.

Aucun commentaire n’était disponible dans l’immédiat auprès de l’ambassade saoudienne en Thaïlande ou des autorités à Ryad.

(nxp/afp)

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*