Explosion à Paris: deux pompiers et une touriste espagnole tués.

 

Deux pompiers et une touriste espagnole ont été tués dans l’explosion due au gaz survenue samedi matin à Paris. Dix personnes sont grièvement blessées, dont certaines dans un état critique, a-t-on appris auprès du Parquet.

Une touriste espagnole est morte samedi dans l’explosion accidentelle due au gaz survenue dans un immeuble à Paris, a indiqué à l’AFP le ministère espagnol des Affaires étrangères. Cette femme, qui était en voyage avec son mari, «vient de mourir à l’hôpital», selon cette source.

Trente-sept autres personnes ont été légèrement blessées dans cette explosion, a ajouté le parquet. Les autorités avaient un moment annoncé un bilan de quatre morts – deux pompiers et deux personnes civiles -, avant de rectifier. Parmi les personnes grièvement blessées, trois d’entre elles, des civils, ont leur pronostic vital engagé, selon le commandant Eric Moulin, des sapeurs-pompiers de Paris.

«Bilan lourd et grave»

Il y a eu une «explosion grave certainement liée à une fuite de gaz d’origine manifestement accidentelle avec des poches de gaz qui ont explosé. Le bilan humain est lourd et grave», a déclaré le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, qui s’est rendu sur place, tout comme le Premier ministre Edouard Philippe et la maire de Paris Anne Hidalgo.

Rue jonchée de débris

L’explosion a eu lieu «au moment où des gens étaient dans la rue et les pompiers à l’intérieur» de l’immeuble, a précisé Christophe Castaner. La spectaculaire explosion s’est produite dans un immeuble du quartier touristique des Grands Boulevards, à proximité du musée Grévin, vers 9 heures (8 heures GMT).

Dans la rue enfumée jonchée de verres et de débris, des immeubles et des commerces ont les fenêtres et les vitrines soufflées, des voitures sont renversées ou totalement détruites, calcinées, témoignant de la force de l’explosion, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Deux hélicoptères sont venus se poser sur la place de l’Opéra, probablement pour évacuer des blessés, a constaté un journaliste de l’AFP.

Des touristes évacuent les hôtels

Dans les rues, plusieurs touristes, valises à la main, évacuaient les nombreux hôtels de cette zone centrale de la capitale parisienne, a constaté une journaliste de l’AFP. D’autres sortent en robe de chambre ou finissent de s’habiller précipitamment dans la rue en sortant des immeubles et hôtels voisins.

Un homme pieds nus, l’air hagard, les cheveux blanchis par la poussière, était pris en charge par les secours.

Autour de 10 heures, le ministre de l’Intérieur et le procureur de Paris Rémy Heitz étaient sur place, tandis qu’un hélicoptère survolait la zone.

Manifestation des «gilets jaunes»

Quelque 200 pompiers ont été engagés, et un large périmètre de sécurité a été établi. Aux alentours, plusieurs touristes, valises à la main, évacuaient les nombreux hôtels de cette zone centrale de la capitale parisienne, a constaté une journaliste de l’AFP. Le parquet de Paris a ouvert une enquête confiée à la direction régionale de la police judiciaire pour identifier notamment l’origine du sinistre.

L’accident est intervenu au moment où de l’autre côté de la capitale des «gilets jaunes» commençaient à se rassembler devant le ministère de l’Economie et des finances, dans l’est parisien, pour une neuvième journée de mobilisation.

(nxp/afp)

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*