Tambacounda : Ziara annuelle de Bidiancoto, l’électrification de la localité et l’absence de soutien de la Dgps, décriés par les religieux.

 

La traditionnelle Ziara annuelle du village de Bidiancoto a encore vécu ce samedi. Organisée cette année  dans un contexte où tout le monde attendait avec impatience l’arrivée du courant, les guides religieux ont à l’unanimité déploré la situation et plaidé pour l’effectivité de l’électrification de la localité qui est devenue plus qu’une urgence. L’absence de soutien de la part de la délégation générale à la solidarité nationale a aussi créé l’ire des fidèles qui ont dit ne pas comprendre le pourquoi ils ne sont pas soutenus par la structure dirigée par Anta Sarr Diacko. Seul le DG de la Sn Hlm, Mamadou kasse et le député-maire Mame balla Lô,  nous sont venus en aide, ont martelé les organisateurs.

La Ziara annuelle du village de Bidiancoto a remis sous les feux des projecteurs, la lancinante problématique de l’électrification de la localité plus que centenaire. Créé il y’a de cela plus de 100 ans,  Bidiancoto broie toujours le noir.  La localité vit toujours dans les ténèbres. Ces populations s’illuminent toujours à la bougie ou autres lampes tempêtes. Ce qui a fait sortir les populations de leurs gongs. Même les notables sont courroucés. Les marabouts ont certes promis de prier pour la paix dans le pays et pour des élections apaisées, cependant, ils n’ont pas tout de même caché leur courroux. Pour les religieux, il est incompréhensible qu’une localité comme Bidiancoto reste jusque-là sans électricité. Depuis 2009, explique Amadou Ba, journaliste au Quotidien L’As et porte-parole de la communauté, les poteaux et tout le nécessaire ont été installés. Seulement, ont-ils déploré, ils ne comprennent pas le retard. Pis, s’enrage Amadou Ba, aucune explication ne leur est servie par une quelconque autorité. Des localités moins nanties que la nôtre et moins peuplées sont aujourd’hui électrifiées. C’est inadmissible, fulmine le porte-parole de la communauté. Ne décolérant pas,  Amadou Ba à décoché des flèches contre la structure de Anta Sarr Diacko. Pour la communauté peul de Bidiancoto, il est inconcevable que la Dgpn ne soit pas venue en aide à l’organisation de la Ziara. “Aucun soutien de quelle que nature que ce soit,  n’a été accordé à la ziara par Anta Sarr Diacko”, a déploré la commission d’organisation. Et pourtant, précise le porte-parole, nous avons dûment saisi la structure par des correspondances en bonne et due forme. “Nous devons tous être traités au même pied d’égalité ” il ne doit pas y avoir des sénégalais de l’intérieur et ceux des extrémités, a rugi Amadou Ba, qui a dit déplorer avec la dernière énergie, le manque de soutien de la Dgpn à l’organisation de leur Ziara plus que cinquantenaire. “Nous sommes fatigués et peu considérés”, ont-ils pesté très furax. Seulement, ils ont tenu à remercier Mamadou kasse et Mame balla Lô pour leur soutien à l’organisation de la Ziara de cette année.

Abdoulaye Fall / www.tambacounda.info /

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*