Tambacounda étrenne son marché au poisson

 

Monsieur Omar Gueye, ministre de la pêche a procédé à l’inauguration du marché au poisson de Tambacounda ce lundi 28 janvier 2019. 4e infrastructure de ce genre construit dans le pays, l’ouvrage qui a coûté 250 millions va contribuer à une meilleure accessibilité des produits halieutiques dans la région.

13 mois après la pose de la première pierre, le marché au poisson est devenu une réalité, a martelé le maire Mame balla Lô qui a salué la diligence dans l’exécution des travaux. Dans son speech, l’édile de Tambacounda n’a manqué de souligner les nombreuses solutions qu’apporteront le marché. Ce bijou réalisé à hauteur de 250 millions, va contribuer à booster l’économie locale et permettre d’améliorer la salubrité dans la vente du poisson. Il va aussi faciliter l’accessibilité des produits halieutiques aux populations et en même temps, désengorger le marché central.

Thierno Mbengue, président national des mareyeurs emboitera le pas pour dire sa joie de voir ses collègues, disposer d’un tel bijou.
“Le problème de la conservation qui a été le goulot d’étranglement à Tambacounda, est maintenant réglé avec le complexe frigorifique qui a aussi été réfectionné à hauteur de 50 millions, comme annoncé par le ministre”, s’est réjoui, Thierno Mbengue.

Le ministre de la pêche, face aux populations venues nombreuses à son accueil, expliquera que ce sont plusieurs centaines de millions qui sont consentis pour leur cause. En plus du marché qui a coûté 250 millions, nous avons réhabilité le complexe frigorifique à hauteur de 50 millions et offert 3 camions frigorifiques aux pêcheurs de Tambacounda, Koussanar et Kidira.

Revenant sur l’ouvrage, Omar Gueye explique sa pertinence par le fait que la région dispose d’un important potentiel hydraulique. En plus, il y est noté 48 sites de pêche, 1’216 pêcheurs, 266 mareyeurs et plusieurs centaines de femmes qui évoluent dans la transformation des produits halieutiques. Dans les détails, il a renseigné de la composition du bijou. Le marché comprend un grand hangar, 1 laboratoire de contrôle sanitaire, 1 bloc administratif, une infirmerie, une salle isotherme, entre autres commodités. Terminant ses propos, il a appelé à un bon usage de l’ouvrage et réitéré qu’il sera un cadre adéquat de commercialisation des produits halieutiques.

Abdoulaye Fall / www.tambacounda.info /

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*