Tambacounda : zappé des comités électoraux, le président de l’Ame 2019, Diamé Dansokho rue dans les brancards et charge les responsables.

 

L’installation du comité électoral départemental va continuer de charrier des frustrations. A peine mis sur pied, le président de l’Ame 2019 n’aura pas mis du temps pour le fustiger. Pour Diamé Dansokho qui a rappelé le travail titanesque abattu par son mouvement lors de la campagne pour les parrainages et dans beaucoup d’autres occasions, c’est ahurissant de monter un quelconque comité sans qu’il n’y soit associé. “C’est de la mascarade “, a tonné le patron du mouvement Alliance Macky Encore 2019. Nous n’avons pas été convoqués ni en amont ni aval, s’est offusqué Diamé Dansokho qui promet lui aussi, d’installer dans les jours à venir, son propre comité électoral. Pendant qu’il s’agissait de déblayer les zones pour convaincre les parrains, l’on ne partait pas sans notre mouvement qui a joué un rôle non négligeable, a-t-il rappelé.

Maintenant qu’il a été question de monter le comité électoral, l’on fait fi de notre mouvement. Qu’à cela ne tienne, rugit-il. Nous mettrons sur pied notre propre comité et continuerons le combat pour une victoire éclatante du candidat Macky Sall, promet Dansokho, président de l’Ame 2019. Il n’y a que Macky Sall qui nous importe. Que les autres responsables continuent de nous zapper ou de nous minimiser, cela nous laisse indifférent, a pesté Dansokho. Ils ne nous ébranlent pas ni ne nous découragent. Bien au contraire, nous monterons notre comité et travaillons à réélire Macky Sall dès le premier tour, promet-il.

Abdoulaye Fall / www.tambacounda.info /

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*