Tambacounda : Me Madicke Niang aux populations “Obligez Macky Sall à passer par la route pour se rendre compte dans quelle misère il a plongé les populations “

 

Le candidat de la coalition “Madicke 2019” n’a pas du tout été tendre avec le président et le régime sortant. Très affecté par la l’état de la route Tambacounda-bakel qu’il dit l’avoir rongé, il  martèle, “obligez Macky Sall à passer par la route pour se rendre compte dans quelle misère il a installé les sénégalais “.

La perte d’un des leurs lors d’un accident de la circulation et l’état chaotique de la route Tambacounda -Bakel ont fait disjoncté le candidat Madicke Niang. Ne pouvant pas accepter une telle dégradation des routes, il a signifié aux populations,  combien Macky Sall ne s’intéresse pas à leurs préoccupations. Vous avez raison de lui tourner le dos après qu’il vous a tant négligés, rugit-il. A Goudiry, les populations m’ont dit qu’elles vivent essentiellement de l’agriculture. Seulement, jusque-là, elles peinent à écouler les récoltes. C’est inadmissible. Continuant son procès contre Macky Sall, Me Madicke s’attaque à la situation dans le fouta. Les gens disent que c’est le fouta de Macky Sall. Il n’y a rien fait. Si vous vous y rendez, vous n’en croirez pas à vos yeux. Une fois élu, lance-t-il,  nous corrigerons tout cela. Il se sert de la contrée mais il ne la sert pas, fulmine-t-il. “Quelle situation pénible ! “, peste -t-il. Je leur ai dit de lui tourner le dos et de voter notre coalition ( Diam ak Kheweul ) qui a le meilleur programme pour les populations. Sur le Ter,  il brocarde encore,  comment consentir près de 800 milliards pour seulement 30 km de rails pendant que l’intérieur du pays est dépourvu de routes. Le Sénégal ne s’arrête pas seulement à Dakar, rappelle le candidat de “Madicke président “

Abdoulaye Fall / www.tambacounda.info /

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*