Une alliance impossible entre Me Wade et Macky Sall, si…, selon El Hadji Kassé

 

« Une Alliance Macky Sall- Abdoulaye Wade impossible. Mais si le secrétaire général du Pds demande à rencontrer le président sortant, ce dernier acceptera« . Ces propos sont du conseiller du Président de la République en charge de la communication, El Hadji Hamidou Kassé qui était l’invité de l’émission « Jury du dimanche » de I-Radio.  

D’après le ministre en charge de la communication du chef de l’Etat, si Me Abdoulaye Wade demande à rencontrer Macky Sall, ce dernier acceptera…

« vous ne l’avez pas entendu une seule parler ou faire allusion au retour de l’ancien président qui a tout à fait le droit de revenir », laisse entendre El hadji Hamidou Kassé. « Ce n’est pas du mépris« , explique M. Kassé, « mais juste que le candidat de Benno bokk yakaar (Bby) doit se concentrer sur son sujet qui est le dialogue avec les populations à qui il dit: ‘pendant 7 ans vous m’avez confié le destin du pays. Voilà ce que j’en ai fait. Et voilà, ce que je vous propose dans la séquence 2019- 2024« .

Répondant aux questions de notre confrère, M. Kassé a souligné que le candidat Macky Sall ne parlera pas de Me Wade.

« Ce dont je suis absolument sûr est que le président Sall ne va parler du président Wade« , clarifie-t-il… Le ministre conseiller en communication à la Présidence de la République soutient que si Me Wade demande à rencontrer l’actuel chef de l’Etat, ce dernier va accepter. « C’est clair. Si le président Wade formule expressément la demande pour rencontrer le président Macky Sall, il n’y a pas de raison que ce dernier ne l’accepte pas« , a-t-il précisé.

Cependant, M. Kassé a ajouté que si les deux présidents ne discutent pas d’hypothèse, une alliance est parfaitement impossible, « parce que le président Wade ne peut pas être dans une logique insurrectionnelle et s’accorder avec le président Sall qui est dans une logique républicaine« …

senego

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*