Présidentielle 2019/Kédougou : Mamady Cissokho, maire de Khossanto, décapite les derniers bastions du PDS et de REWMI et promet une victoire éclatante du candidat Macky Sall

 

Le département de Saraya et celui de Kédougou sont des rares départements du Sénégal à avoir échappé à la coalition BBY lors des dernières élections législatives.

Pour la majorité présidentielle, l’un des défis pour l’élection présidentielle du 24 Février est de reconquérir ces deux localités. Dans la commune de Khossanto, département de Saraya, des pas de géant ont été effectués par l’édile de la commune, M. Mamady Cissokho, coordinateur communal de BBY et responsable politique de l’APR.

En effet, depuis le début de la campagne, il ne cesse, conformément aux recommandations du patron de BBY, le candidat Macky Sall, de faire des visites de proximité, du porte à porte et des débats publics sur les réalisations du chef de l’État. Des rencontres avec les jeunes et les femmes dans quatre villages de la commune de Khossanto par le maire Mamady Cissokho, accompagné de fortes délégations ont convaincu « les villages de Nialaya, de Fakho, Berola et Madina qui disent OUI au président Macky Sall, candidat du Benno BoKk Yaakaar », a-t-il dit.

Par ailleurs, M. Mamady Cissokho, conscient de la force que représente le PDS dans département, ne cesse de débaucher les responsables de ce parti pour le compte de l’APR. Ainsi, des membres influents du PDS, des représentants de la coalition ‘’Idy2019’’ et des conseillères libérales ont rallié la cause du président Macky grâce au Maire de Khossanto. Rassuré par cette vague de ralliements, le patron de l’APR de Khossanto s’est dit rassuré : « ici pas de place pour l’opposition! Nous allons gagner avec plus de 80% au soir du 24 Février », a-t-il conclu.

dakaractu/

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*