Tambacounda: plus de 36’000 enfants à vacciner contre la rougeole et la rubéole.

 

Une campagne de lutte contre la rougeole et la rubéole aura lieu du 20 au 26 novembre sur l’ensemble du département de Tambacounda. L’objectif est d’atteindre au moins 95 % des enfants afin de prévenir ces maladies.

Du 20 au 26 novembre 2017, le département de Tambacounda, précisément les districts sanitaires de Maka et de Tamba, va abriter une campagne de lutte contre la rougeole et la rubéole. Dans le district de Tambacounda, l’objectif est d’atteindre 36.143 enfants.

Pour Boubacar Bâ, maire de Sinthiou Malème, l’Etat du Sénégal a pris une option sérieuse pour lutter contre la mortalité et la morbidité liées à ces deux maladies. Pour cette raison, il a invité ses collèges maires à s’impliquer dans cette campagne. Mieux, l’imam Wilane a insisté sur les résistances et les cas de refus. « Si on est malade, on va chez le docteur. Donc, si le docteur vous demande de prévenir les maladies, il ne faut pas hésiter », a-t-il lancé, demandant aux populations d’adhérer à cette campagne.

C’est aussi l’invite de l’adjoint au préfet Ousmane Dia qui s’est félicité de l’implication du ministère de la Jeunesse, à travers le Centre conseils pour adolescents, pour la réussite de cette campagne. D’ailleurs, a précisé Dr Babacar Guèye, médecin-chef du district sanitaire de Tambacounda, « avant les années 2000, beaucoup de cas de contamination et de mortalité ont été enregistrés au Sénégal ». C’est dire que notre pays est résolument engagé, aujourd’hui, vers l’élimination de la rougeole avec le programme de vaccination de masse. Des efforts qui ont amené notre le Sénégal à une phase de pré élimination de cette maladie, c’est-à-dire avoir moins de 5 cas pour un million d’habitants, a laissé entendre Dr Guèye.

A l’en croire, il est important de discuter avec les différents acteurs pour les sensibiliser afin d’obtenir une certaine forme de mobilisation sociale autour de cette lutte. Ce qui permettra d’atteindre les objectifs assignés qui sont de vacciner au moins 95 % de la cible.

Pour l’année 2016, le district sanitaire de Tambacounda n’a connu qu’un seul cas confirmé de rougeole. Pour 2017, aucun cas confirmé n’est pour le moment signalé. Néanmoins, l’alerte reste de mise et il faut renforcer la surveillance, la vaccination, avoir des taux de couverture à plus de 95 % et organiser des activités de vaccination supplémentaires. Durant cette campagne, où des vaccins éjectables seront administrés, des sites sont choisis pour que les parents puissent y amener leurs enfants à vacciner.

Pape Demba Sidibé / www.tambacounda.info /

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*