Commerce frontalier à Kidira : Les forces de sécurité et de défense sensibilisées

 

L’Alliance Borderless avec l’appui de la Banque Africaine de Développement renforce les capacités des acteurs de la frontière de Kidira sur des textes régionaux et internationaux.

Dans le cadre de la facilitation du commerce transfrontalier, l’Alliance Borderless avec l’appui financier de la Banque Africaine de Développement (BAD) à travers le projet de financement des Centres Frontaliers d’Information (CFI) en Afrique de l’Ouest, a organisé un atelier de formation et de sensibilisation des acteurs publics et privés de la frontière de Kidira sur des textes régionaux et internationaux.

Il s’agit notamment du Tarif Extérieur Commun (TEC), du Schéma de Libéralisation des Echanges (SLE), du Code des douanes de la CEDEAO et de l’Accord de Facilitation des Echanges de l’OMC.

L’atelier s’est déroulé du 26 au 27 novembre 2018, à la salle de Conférence de la Mairie de Kidira et a enregistré une trentaine de participants venant des administrations frontalières (douane, gendarmerie, police, services de contrôle des marchandises, etc.) et du secteur privé (transitaires, importateurs, exportateurs) et en présence d’Ibrahima Fadel, représentant le Maire de Kidira, du Colonel Abdoulaye Fall, Chef de Bureau des douanes de Kidira, du Colonel Jean-Baptiste Diouf, formateur principal et de M Awudu Zingomah, représentant le Secrétaire Exécutif de l’Alliance Borderless.

L’objectif principal de l’atelier est de sensibiliser les parties prenantes à la frontière sur les politiques liées au commerce régional dans l’espace CEDEAO et de contribuer à leur mise en œuvre efficace et effective. Les échanges qui ont été modérés par M Forent Kpatinde, spécialiste de la facilitation des échanges, ont permis aux participants d’acquérir des connaissances théoriques et pratiques nécessaires en matière des procédures relatives à la traversée des marchandises aux frontières. Ils ont également permis aux participants de relever un certain nombre de problèmes auxquels ils sont confrontés au niveau de Kidira dans le cadre de l’exercice de leurs activités sur le corridor en général et lors de la traversée des frontières en particulier.  Les participants se sont dits satisfaits des connaissances acquises et souhaité pouvoir bénéficier périodiquement de ces genres de rencontres.

En rappel, l’Alliance Borderless est une association privée créée en 2012 qui catalyse les efforts du secteur privé, des structures d’appui au secteur privé, des gouvernements, des Communautés Economiques (CEDEAO et UEMOA), des médias et des partenaires au développement pour promouvoir et faciliter le commerce en Afrique de l’Ouest. La vision de l’Alliance est de contribuer à rendre le commerce et les transports plus compétitifs dans la sous-région. Ses actions visent, notamment à : faciliter la traversée des frontières à travers des Centres Frontaliers d’Informations (CFI),  réduire le temps de passage aux frontières par l’élimination des barrières au commerce et au transport,  faciliter la libre circulation des biens et des personnes le long des corridors.

iGFM

Laisser un commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédaction

  • (ne sera pas publié)

*